Caroline du Sud : Un requin-tigre sans mâchoire et l’estomac ouvert échoue sur la plage

Un incident rare et inhabituel s’est produit en Caroline du Sud, la semaine dernière. Des scientifiques ont découvert les restes d’un requin-tigre mutilé sur la plage, à quelques kilomètres de Hilton Head Island.

Le requin mort a été découvert par des biologistes locaux qui travaillent sur la protection des tortues de mer de la région.

Selon le rapport déposé par les chercheurs au sein du Département des Ressources Naturelles de la Caroline du Sud, le squale a été éventré et ses dents ainsi que ses mâchoires ont été enlevées. Des photos du requin-tigre ont été envoyées aux responsables de l’État.

D’après le capitaine Chip Michalove de Outcast Fishing, cet acte a certainement été perpétué par des humains dans le but d’obtenir les dents de l’animal.

Un cadavre en décomposition

Le biologiste Bryan Frazier estime que le requin-tigre pesait entre 90 et 136 kg et que c’était encore un jeune individu. Selon ses dires, les scientifiques n’ont rien à voir avec cet incident, vu la façon dont l’animal a été tué. Le biologiste a aussi déclaré ne pas comprendre les auteurs du crime qui ont tué le squale sans raison apparente.

D’après les constatations du biologiste, l’animal était mort depuis plusieurs jours. La décomposition du corps était déjà très avancée si bien qu’il leur était impossible d’en utiliser une partie à des fins scientifiques.

Un prédateur en danger

Après le requin blanc, le requin-tigre est la deuxième espèce de requin impliquée dans les attaques perpétrées contre l’homme. Les bases de données de l’International Shark Attack File du Musée de la Floride ont en effet révélé qu’il figure parmi les trois espèces les plus connues pour s’attaquer aux humains.

Depuis plusieurs années, le requin-tigre, tout comme les autres espèces de squale, est en danger d’extinction. Leurs ailerons constituent un mets gastronomique très apprécié dans le sud-est de l’Asie. Selon les estimations, 38 à 100 millions de requins sont tués chaque année par l’homme, c’est-à-dire trois individus par seconde.

Si la plupart du temps, les requins sont tués pour leurs ailerons, ce n’était cependant pas le cas pour ce requin-tigre retrouvé en Caroline du Sud. La question est de savoir si leurs dents constituent actuellement une nouvelle source de revenus pour les braconniers.

Mots-clés requin