Voici la carte 3D la plus détaillée de la Voie lactée

Le jeudi 6 décembre 2020 est une date importante pour l’astronomie. En effet, c’est le jour où des astronomes ont pu dévoiler la carte 3D la plus complète jusqu’à ce jour de la Voie lactée. Cela a été rendu possible grâce à la compilation des données recueillies par l’observatoire Gaia de l’Agence spatiale européenne (ESA) qui observe le ciel depuis qu’il a décollé de Kourou, en Guyane française, en 2013.

Si la révélation de cette carte est excitante, c’est parce que, selon The Guardian, elle permet de jeter un nouveau regard sur le fonctionnement de la galaxie et d’avancer d’un grand pas dans la résolution des mystères de l’univers. De plus, les précisions contenues dans cette carte permettront aux astronomes de mesurer l’accélération du système solaire et de calculer la masse de la galaxie.

Crédits Pixabay

Ces informations donneront à leur tour une piste aux scientifiques pour comprendre comment s’est formé le système solaire et comment l’Univers a évolué au fil des millénaires.

Gaia a observé 2 milliards d’étoiles pendant sept ans

Nicholas Walton, un membre de l’ESA Gaia auprès de l’Institut d’astronomie de Cambridge, a déclaré que « ce que nous faisons vraiment ici, c’est obtenir une carte très détaillée de l’univers local en trois dimensions pour les étoiles à quelques centaines d’années-lumière ».

Et il ne croit pas si bien dire puisque Gaia a passé les sept dernières années à mesurer les positions et la vitesse de près de 2 milliards d’étoiles. Grâce à toutes les données récoltées par l’observatoire, les scientifiques ont découvert des traces de consommation cosmique qui leur permettent de reconstituer la distribution de la matière dans la Voie Lactée qui leur permettront également d’estimer la masse de la galaxie.

On va enfin en apprendre plus sur l’origine de notre galaxie

D’après Floor van Leeuwen, qui s’occupe du traitement des données de Gaia à l’Institut d’astronomie, cette mine de données permet aux astronomes de faire une analyse « médico-légale » de « notre voisinage stellaire et de s’attaquer à des questions cruciales sur l’origine et l’avenir de notre galaxie ».

La responsable des sciences spatiales à l’Agence spatiale britannique, Caroline Harper, déclare quant à elle que pendant des milliers d’années, les scientifiques se sont préoccupés de noter et de détailler les étoiles et leurs emplacements précis afin qu’ils élargissent notre compréhension du cosmos. Grâce aux télescopes de Gaia, dit-elle, « nous avons en notre possession aujourd’hui l’atlas 3D le plus détaillé jamais assemblé » de la Voie Lactée.  

Mots-clés astronomie