Les cartouches déterrées d’Atari bientôt mises en vente

Tout est parti d’un jeu tellement mauvais qu’Atari n’a pas réussi à en vendre suffisamment de copies à son goût, des copies pourtant produites en quantité en prévision d’un grand succès qui n’est jamais venu : pour cacher son échec, Atari aurait enterré des centaines de milliers de cartouches pour Atari 2600 sous une couche de béton dans un désert, des cartouches qui comptent notamment parmi elles le fameux E.T. à l’origine du désastre.

C’est à la fin du mois d’avril que la légende a pris fin, la rumeur ayant été confirmée et quelques cartouches déterrées. Si un peu moins de 1 400 cartouches ont revu la lumière du jour, il en resterait cependant encore près de 700 000 sous le désert d’Alamogordo au Nouveau Mexique. Cependant, le trou a été rebouché et ces cartouches ne seront pas déterrées, ou tout du moins pas tout de suite.

Toi aussi, achète une cartouche pourrie et sois-en fier !

Toi aussi, achète une cartouche pourrie et sois-en fier !

La question restait jusque-là entièrement ouverte : qu’allait-on donc faire de ces fameuses cartouches déterrées ? La réponse a enfin été donnée, et elle est loin d’être étonnante.

Faisant partie intégrante de l’histoire du jeu vidéo, certaines de ces cartouches vont donc partir rejoindre les collections de quelques musées et notamment celle du Musée de l’Histoire Spatiale du Nouveau Mexique.

Les cartouches restantes seront alors remises aux mains des producteurs du documentaire à l’origine de l’excavation… et peut-être aussi dans vos mains à vous car certaines seront mises en vente pour un prix encore inconnu.

Ce prix pourrait cependant atteindre, potentiellement, des sommets compte tenu de l’histoire que ces cartouches contiennent. Quant à savoir qui achètera des cartouches qui ont été enterrées parce qu’elles ne se vendaient pas, c’est une autre question…

Via

Mots-clés atarifun