Des scientifiques ont étudié le cas de l’homme qui a été vacciné 217 fois contre la Covid-19

En mars 2022, un homme de 62 ans a été arrêté par la police allemande. Il a été arrêté parce qu’il avait reçu plusieurs injections de vaccin anti-Covid. Selon les informations, son but était d’accumuler les cartes de vaccination et de les vendre ensuite aux personnes qui ne voulaient pas se faire vacciner. Pour ce faire, il aurait lui-même reçu plus de 90 doses.

Après son arrestation, l’homme s’en est finalement sorti, sans aucune accusation pénale à son encontre. L’histoire a cependant suscité l’intérêt des scientifiques du Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg. Ils voulaient, entre autres, connaître l’effet de toutes ces injections contre la Covid-19 sur le système immunitaire.

Vaccin
Crédits 123RF.com

Après avoir contacté l’homme, les chercheurs ont donc procédé à différents tests à Erlangen.

A lire aussi: Ce nouveau test bioluminescent peut détecter la Covid-19 en une minute!

Plusieurs doses de vaccin sur une courte période

Selon l’homme, il avait reçu un total de 217 vaccins contre la Covid-19. En examinant les dossiers cliniques, les chercheurs ont réussi à vérifier plus de la moitié de ce chiffre. L’homme avait reçu en grande partie des doses de vaccins à ARNm, et un petit nombre de vaccins d’AstraZeneca, de Johnson & Johnson et de Sanofi. Toutes les doses ont été injectées au cours d’une période de 29 mois. Un grand nombre d’injections ont été regroupées sur une période de neuf mois, à partir de la mi-2021.

Pendant l’étude, les chercheurs voulaient déterminer si l’homme souffrait de ce qu’on appelle « épuisement immunitaire ». En effet, certains scientifiques ont suggéré que faire réagir le système immunitaire avec le même antigène sur des intervalles de temps courts pourrait être nocif. Ce fait avait auparavant été constaté chez des personnes souffrant d’une infection virale chronique comme le VIH et l’hépatite B. Kilian Schober, co-auteur de l’étude, a expliqué que certains types de cellules immunitaires, les cellules T, peuvent se fatiguer et par conséquent, libérer moins de substances messagères pro-inflammatoires.

En ayant reçu plusieurs doses de vaccins sur une courte période, l’homme aurait dû présenter des signes moléculaires de déficience immunitaire. Cependant, les résultats de l’étude ont révélé que ce n’était pas le cas.

Des résultats fascinants

Selon les analyses de sang que l’homme a effectuées au cours des deux dernières années, ses niveaux d’anticorps et de lymphocytes T qui ciblent le SARS-CoV-2 étaient particulièrement élevés. Il s’avère également que ses cellules immunitaires étaient aussi efficaces que toutes les cellules témoins. Ainsi, il semblerait que son système immunitaire n’était ni fatigué ni épuisé, mais était aussi efficace que celui d’une personne normale pour combattre les agents pathogènes.

Les chercheurs n’ont trouvé aucun effet secondaire négatif suite à la prise de plusieurs doses de vaccin. D’autre part, l’homme semble n’avoir jamais été infecté par le SARS-CoV-2.

Durant l’étude, l’homme a aussi insisté pour recevoir une autre dose de vaccin contre la Covid-19. Le vaccin faisait toujours son travail car il a produit chez lui une réponse immunitaire efficace.

Les chercheurs ont souligné qu’il s’agit ici d’une étude de cas unique et que cela ne devrait pas encourager les gens à prendre des doses supplémentaires n’importe quand. Selon les dernières recherches, une vaccination en trois doses, associée à des vaccins complémentaires réguliers pour les groupes vulnérables, reste une approche privilégiée.

Un article sur l’étude a été publié dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

SOURCE: New Atlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.