Monolithe de l’Utah : on sait pourquoi il a été démantelé

Il n’y a pas longtemps, un monolithe étincelant est mystérieusement apparu dans le désert de l’Utah. L’édifice a attiré l’attention d’un grand nombre de personnes issues des quatre coins du monde. Mais alors que de plus en plus de curieux venaient pour voir et toucher le monolithe, un groupe d’individus a décidé de le démonter pour des raisons liées à la protection de l’environnement.

Sylvan Christensen et Andy Lewis font partie des personnes qui ont pris la décision de démanteler le monolithe de l’Utah. Les deux hommes sont connus sur les réseaux sociaux pour leurs publications se rapportant à la slackline et au saut en parachute qu’ils pratiquent le plus souvent dans les paysages extérieurs de l’Utah.

Crédits Pixabay

Depuis son apparition, des centaines de visiteurs sont venus voir le monolithe mystérieux qui a été planté dans l’un des endroits les plus reculés de l’Etat. A leur départ, on a pu constater une accumulation de déchets humains  dans les environs, et les plantes étaient complètement piétinées. C’est la raison principale qui a poussé le groupe à démanteler l’objet.

Protéger les espaces publics

Le mardi 1er décembre dernier, Christensen a déclaré dans un communiqué que « le terrain n’était pas préparé à l’afflux et que les gestionnaires fédéraux ne pouvaient pas suivre le rythme ».

Il a aussi expliqué que leur groupe soutient les artistes et l’art en général, mais que la destruction des rochers pour installer le monolithe était un « échec éthique » et que les conséquences dues au sensationnalisme sur Internet étaient encore plus graves.

Christensen a déclaré que les terres publiques se perdaient de plus en plus et que la présence de certaines choses comme le monolithe y était pour quelque chose.

Aucune effraction commise

Bien que de nombreux visiteurs venus de loin pour admirer le monolithe de l’Utah aient été déçus après la disparition de celui-ci, les autorités locales ont déclaré qu’aucune loi n’a été enfreinte lors du démantèlement de l’édifice.

Pour Jason Torgerson, shérif du comté de San Juan, il n’est pas possible d’enquêter sur un cas de vol puisque personne ne s’est déclaré comme étant le propriétaire du monolithe. De plus, on ignore jusqu’à présent qui en est le créateur.

Torgerson a également indiqué que le monolithe a été laissé sur une propriété publique sans que personne n’ait demandé d’autorisation. Ainsi, son installation dans cet endroit fait encore actuellement l’objet d’une enquête.