Ce bébé dinosaure se déplaçait à quatre pattes durant le Jurassique

Durant le règne animal, l’homme était jusqu’à présent la seule créature connue se déplaçant à quatre pattes durant son jeune âge avant l’acquisition de la bipédie. De récentes études ont cependant révélé que les dinosaures pouvaient également passer par cette transition durant la phase juvénile.

C’est le cas de l’espèce Mussauruspatagonicus qui était un herbivore vivant durant la période du Jurassique.

Dinosaures

Crédits Pixabay

Afin de déterminer les modes de locomotion de cette espèce, les chercheurs ont effectué plusieurs expériences sur six spécimens de fossiles intacts du sauropodomorphe. Plusieurs scientifiques se sont ainsi associés afin de mener les recherches : des chercheurs du Museo de La Plata d’Argentine, ceux du Conseil National de la Recherche Scientifique et Technique d’Argentine (CONICET) et ceux du Royal Veterinary College (RVC).

Selon Andrew Cuff, co-auteur de l’étude et postdoctorant en biomécanique au RVC, au Royaume-Uni, ce dinosaure est la seule espèce connue, à part l’homme, qui est passée de la quadrupédie à la bipédie.

Les étapes de l’expérience

Le Mussauruspatagonicus vivait dans le sud de l’Argentine il y a 200 millions d’années. Cette espèce faisait partie des plus grands dinosaures de son époque et pesait plus d’une tonne une fois adulte. Les spécimens de Mussauruspatagonicus juvéniles étaient cependant de très petite taille si bien qu’ils pouvaient tenir dans la paume d’une main. Ce fait a suscité la curiosité des scientifiques qui se demandaient quel était son principal mode de déplacement en grandissant.

Pour comprendre la locomotion de l’animal, ils ont effectué des numérisations 3D de son anatomie à chaque phase de sa vie. À partir de cette étape, la masse correspondant à chaque phase a pu être déterminée en fonction du poids de ses muscles et tissus mous.

Ensuite, les chercheurs ont pu déterminer le centre de gravité relatif à chaque phase de vie du dinosaure après son éclosion jusqu’à l’âge adulte, c’est-à-dire vers 8 ans.

Un mode de locomotion en fonction du centre de gravité

Selon les scientifiques qui ont travaillé sur le projet, le bébé dinosaure se déplaçait à quatre pattes, mais ne rampait pas comme un bébé humain, comme l’ont affirmé certains articles. Ils ont déclaré qu’avant sa première année, le centre de gravité ou le point d’équilibre de l’animal était très en avant. Afin de ne pas tomber, il devait alors également utiliser ses pattes antérieures pour soutenir sa masse.

D’après Cuff, à environ un an, le Mussauruspatagonicus a commencé à passer à la bipédie. En grandissant, son centre de gravité s’est en effet déplacé au niveau de ses hanches. Pour Alejandro Otero, paléontologue au Museo de La Plata et chercheurs au CONICET, le développement de sa queue était la principale raison du changement de place de son centre de gravité au fur et à mesure qu’il vieillissait.

Les résultats de cette étude font partie des plus importantes découvertes portant sur les espèces éteintes connues telles que les dinosaures. Ils pourront contribuer à la compréhension de l’histoire passée de notre monde.