Ce bonsaï a survécu à Hiroshima et il s’apprête à fêter ses 400 ans

Hiroshima est connu pour le terrible bombardement survenu en 1945, un bombardement qui a fait un peu plus de 140 000 morts. Des hommes, des femmes, des enfants. La bombe lâchée par les Américains a réduit en cendres la ville et ses habitations, mais aussi une bonne partie de sa faune et de sa flore. Ce bonsaï, lui, a survécu.

Cet arbre a été planté en 1625 par un homme vivant dans la région, un homme répondant au nom de Yamaki. À sa mort, il l’a transmis à son fils et ce dernier en a fait autant de son côté par la suite.

Bonsaï Hiroshima

Ce bonsaï a survécu à Hiroshima.

Il a donc franchi les générations et les siècles.

Ce bonsaï a été planté en 1625 et il vient de fêter son 391e anniversaire

En 1945, la famille Yamaki vivait à environ trois kilomètres de Hiroshima. Elle a donc vu la bombe fondre sur la ville et elle a assisté, impuissante, à cette gigantesque explosion qui a coûté la vie à tant de personnes. La maison a résisté au souffle de l’explosion et personne n’a été blessé.

Quelques années plus tard, le chef de la famille a décidé de faire don du bonsaï au National Bonsai & Penjing Museum, sans pour autant s’attarder sur son histoire.

En 2001, ses petits-fils sont venus rendre visite au bonsaï et ils ont eu l’occasion de discuter avec le conservateur responsable de la collection. Durant cet entretien, ils sont revenus sur l’histoire de l’arbre et ils lui ont révélé toute la vérité.

L’homme a été surpris, mais le musée a passé sous silence cette partie de l’histoire. Entre-temps, le bonsaï était effectivement devenu un symbole de la réconciliation entre le Japon et les États-Unis et le conservateur ne voulait pas changer le message délivré par cet arbre surprenant. Pas dans un premier temps du moins, car le musée a fini par révéler cette histoire sur son site web.

Le bonsaï, lui, n’en a cependant pas grand-chose à faire. Il vient en effet de fêter son 391e anniversaire et toutes ces histoires doivent lui semble bien futiles. De même pour nos conflits et les raisons qui nous poussent à nous entre-tuer depuis l’aube de l’humanité.

Crédits Image

Mots-clés insolite