Ce chinois a essayé de casser physiquement internet pour éviter la diffusion d’une vidéo

Liu accorde une place très importante à son identité numérique. Elle est même tout pour lui et c’est précisément pour cette raison qu’il a tenté de détruire physiquement internet afin d’éviter la diffusion de photos et de vidéos ne le montrant pas nécessairement à son avantage. Etrangement, il n’est pas parvenu à ses fins. Pas totalement en tout cas.

Liu a une trentaine d’années et il habite dans la province du Shandong. Elle est située à l’est de la Chine et elle donne sur la mer Jaune mais également sur la mer de Bohai.

Liu

Liu n’a pas fait les choses à moitié visiblement.

Accessoirement, il s’agit aussi de l’une des provinces les plus peuplées et elle comptait ainsi un peu plus de 95 millions d’habitants lors du dernier recensement mené par le gouvernement chinois en 2010.

Liu n’est pas un très bon danseur

Liu a de nombreux talents mais la danse n’en fait visiblement pas partie. C’est d’ailleurs comme ça que tout a commencé.

D’après les informations publiées par la presse locale, Liu se serait en effet rendu à un bal et il aurait alors dansé en place publique. Jusque là, rien de très transcendant mais ce n’est que le début. Au cours de l’événement, notre ami aurait en effet aperçu des passants rire de lui et le prendre en photo (et en vidéo) avec leur smartphone.

Une fois revenu chez lui, Liu a commencé à ressentir comme une boule au niveau de l’estomac. Il craignait en effet que ces contenus ne se retrouvent sur la toile. Après quelques heures passées à retourner la situation dans tous les sens, il s’est donc fixé pour mission de détruire internet. Physiquement.

Détruire un réseau décentralisé n’est pas une mince affaire. Liu aurait pu décider de s’appuyer sur des virus pour parvenir à ses fins mais ses connaissances en programmation étant ce qu’elles sont, il a finalement préféré s’attaquer à tous les relais en fibre optique de sa ville.

15 000 € de dommages

La police chinoise a très vite remarqué une recrudescence des actes de vandalisme dans la région et elle a donc placé des policiers en station à proximité de ces équipements.

Le 19 août dernier, Liu a donc été pris en flagrant délit et emmener au commissariat le plus proche. Les FAI estiment le coût de son action à 100 000 yuans, soit quelque chose comme 13 000 €.

L’histoire ne dit pas si sa méthode s’est révélée efficace mais notre pauvre ami a en tout cas fait la une de tous les médias locaux. L’un dans l’autre, il aurait peut-être mieux valu pour lui qu’il ne fasse rien.

Mots-clés funinsoliteweb