Ce drôle d’appareil nous permettra peut être de découvrir une vie extraterrestre

Notre planète est-elle la seule à être habitée ? Cette question taraude l’esprit des scientifiques depuis des années. Plusieurs instruments ont été envoyés dans l’espace pour chercher des traces de formes de vie extraterrestre. Pour l’instant, leurs recherches se sont avérées infructueuses.

Récemment, des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL), de la California Institute of Technology (Caltech), ont annoncé la création d’un appareil qui serait capable de découvrir la vie sur d’autres planètes. La création de cet engin, présenté comme un petit rover spatial, a fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Analytical Chemistry.

Le rover Curiosity de la NASA

Photo de la NASA. Crédits Pixabay

D’après les scientifiques qui ont participé à sa conception, cet appareil est une sorte de laboratoire portatif qui peut prélever et analyser des échantillons durant les missions spatiales.

Un appareil qui pourra détecter des traces de biosignatures

Les chercheurs comptent se servir de cet appareil, baptisé Chemical Laptop, pour détecter des traces de biosignatures organiques dans les sols extraterrestres.

« Le Chemical Laptop permet d’effectuer le marquage, la séparation et la détection de molécules organiques, le tout de manière entièrement automatisée », ont-ils expliqué.

Cet engin a été équipé de deux micropuces qui l’aideront à accomplir sa mission. La première se chargera de l’analyse des molécules, tels que les acides organiques, les sels, les minéraux ou encore l’eau. La deuxième, qui est combinée à un système de détection LIF, devra séparer les différents composants des échantillons prélevés par l’appareil.

À lire aussi : Vénus serait-elle en mesure de soutenir la vie extraterrestre ?

Des résultats encourageants

Les concepteurs de cet appareil sont plus que confiants quant à son efficacité.

« Si cet instrument est envoyé dans l’espace, ce sera la machine la plus sensible de ce genre à quitter la Terre et la première à pouvoir détecter des acides aminés et des acides gras », a déclaré Jessica Creamer, chercheur au sein de la NASA.

Fernanda Mora, une employée au sein de JPL, a ajouté que cet appareil « peut être reprogrammé comme un laptop pour effectuer différentes actions. » Le Chemical Laptop a déjà été soumis à des tests au sein du Mars Yard, de la JPL.

« C’était la première fois que nous avons montré le fonctionnement de cet appareil en dehors des laboratoires. C’est la première étape vers la démonstration d’un instrument portable et automatisé qui peut évoluer sur le terrain », a indiqué Fernanda Mora.

Les résultats de ces tests ont été encourageants. Il a permis aux chercheurs d’évaluer la sensibilité de leur appareil qui « est trois fois supérieure à celle des méthodes basées sur la GC-MS. » Ses créateurs espèrent qu’un jour, cet instrument pourra voyager sur Mars avec des rovers.

À lire aussi : Les extraterrestres envahissent TikTok