Ce gant intelligent est capable de traduire le langage des signes en anglais

Une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) a réussi à mettre au point un gant intelligent. Ce dernier a la particularité de pouvoir traduire la langue des signes en temps réel.

C’est une invention qui facilitera beaucoup le quotidien de ceux qui dépendent de la langue des signes. Parue dans la revue scientifique Nature Electronics, cette prouesse que vient de réaliser une équipe de bio-ingénieurs dont fait partie Jun Chen, professeur adjoint de bio-ingénierie auprès de l’UCLA, constitue un grand pas vers l’avant. S’apparentant à un gant, le dispositif qu’ils ont conçu peut effectivement traduire la langue des signes américaine en temps réel, et ce, via une application pour smartphone.

(capture d’écran)

D’après Chen, le gant intelligent a été créé pour faciliter la communication entre un individu qui se sert de la langue des signes et un autre qui utilise le langage conventionnel.

De petits capteurs qui enregistrent le mouvement des doigts

« Nous espérons que cela ouvrira une voie facile pour les personnes qui utilisent la langue des signes pour communiquer directement avec ceux qui ne pratiquent pas ce langage sans avoir besoin de quelqu’un d’autre pour traduire pour eux », a déclaré le professeur spécialiste en bio-ingénierie.

Jun Chen a d’ailleurs fait savoir que le gant pourra être utile dans l’apprentissage de la langue des signes.

Plus précisément, le dispositif se compose d’une paire de gants dotés de petits capteurs qui parcourent la longueur de chacun des cinq doigts. Les capteurs en question sont intégrés à des fils conducteurs souples, ce qui permet d’enregistrer chaque mouvement des doigts. Comme si cela ne suffisait pas, l’équipe a également conçu des capteurs pour interpréter les signes des yeux et du visage de façon à rendre la traduction des chiffres et des mots particulièrement fiable.

À lire aussi : Quand TikTok donne envie d’apprendre la langue des signes

Une carte à circuit imprimé

Comme l’explique Matthew Chin, le gant transforme les mouvements des doigts en signaux électriques, qui sont envoyés à une petite carte de circuit imprimé située au niveau du poignet. La carte transmet ensuite ces signaux sans fil à un smartphone qui les traduit en mots prononcés à raison d’environ un mot par seconde.

Il convient de noter que ce n’est pas première fois qu’un dispositif de ce type a été créé. Cependant, l’équipe de l’UCLA vante leur invention comme étant moins coûteuse et plus confortable grâce à sa taille.

Pour l’heure, le gant est au stade du brevet. Des améliorations seront effectuées, notamment dans le but de réduire le temps nécessaire à la traduction des signes.

À lire aussi : Google+ Hangouts, une application pour la langue des signes