Ce mail du PDG d’Epic Games a mis le feu aux poudres dans sa guerre contre Apple

L’affaire Epic Games vs Apple continuer de livrer pas mal de rebondissements. On apprend en effet via des pièces présentées la semaine dernière qu’Epic Games a déjà fait part à Apple de sa volonté de passer outre l’accord passé avec ce dernier, concernant le mode de paiement et les frais prélevés sur Apple Store.

Ainsi, selon les informations relayées par Business Insider, Tim Sweeney, le PDG d’Epic Games (la boîte qui développe le jeu Fortnite) aurait déjà envoyé un mail déclarant son intention à Apple la veille de la mise en œuvre de la mise à jour qui a conduit à toute cette affaire. Il y explique notamment qu’ « Epic ne respectera plus les restrictions des paiements d’Apple », pour le cas de Fortnite.

Une image de Fortnite

Crédits Epic Games

Une intention on ne peut plus claire dont il a fait part aux responsables d’Apple, qui en rajoute une couche à la théorie selon laquelle les manœuvres d’Epic Games ont été préparées de longue date et n’attendaient que le bon moment pour être mises à exécution.

La suite, on le connaît, Apple décide de retirer Fortnite d’Apple Store, évoquant une violation des « conditions de services » de la part d’Epic Games.

Le mail de déclaration de guerre envoyé par Sweeney

« Je vous écris pour vous dire qu’Epic ne respectera plus les restrictions de traitement des paiements d’Apple. Nous choisissons de suivre cette voie avec la ferme conviction que l’histoire et le droit sont de notre côté », affirme Sweeney dans le mail envoyé le 13 août dernier, à 2h du matin, toujours selon Business Insider.

Quelques heures après l’envoi du mail, Epic n’a pas tardé à mettre Fortnite à jour pour permettre aux utilisateurs de faire des paiements directs, sans passer par Apple (ni Google).

« Aujourd’hui, Epic lance les paiements directs Epic dans Fortnite sur iOS, offrant aux clients le choix de payer dans l’application via des paiements directs Epic ou via des paiements Apple, et répercutant les économies des paiements directs Epic aux clients sous la forme de prix », a déclaré Sweeney.

Une mise à jour implémentée dès le lendemain de l’envoi du mail

Bien évidemment, une fois la menace d’Epic Games mise à exécution, Apple a retiré Fortnite de son magasin d’applications.

Epic a ensuite décidé de porter l’affaire devant la justice, demandant par la même occasion, une ordonnance visant à interdire à Apple de « supprimer, retirer, refuser de répertorier ou rendre indisponible l’application Fortnite, y compris toute mise à jour de celle-ci ».

Une affaire qui fait beaucoup parler d’elle, surtout dans le contexte des récentes auditions antitrust qui ont eu lieu outre-Atlantique.

A noter toutefois que selon un représentant d’Apple, l’entreprise tient à ce que la collaboration avec Epic Games continue. Pour ce faire, Epic n’a qu’à se conformer aux conditions de services initialement convenues entre les parties.