Ce père transforme les dessins de son fils en personnages d’animes et le résultat est bluffant

Les enfants ont une imagination débordante. Quand ils s’y mettent, les parents aussi peuvent nous épater. C’est notamment le cas de Thomas Romain, un professionnel de l’animation japonaise, qui a eu la brillante idée de revisiter les dessins de ses fils pour en faire des œuvres surprenantes.

Vivant à Tokyo, ce français papa de deux garçons incite ses enfants à créer des personnages de fiction avant de les transformer pour les améliorer.

Crédits Image Pixabay

Cela va faire presque deux ans que Thomas Romain et ses fils se sont lancés dans cette aventure et depuis, leurs œuvres ont gagné en notoriété. Le compte Instagram de Thomas Romain regorge des dessins qui lui ont été inspirés par ses enfants et compte actuellement environ 183 000 abonnés.

Leurs dessins ont même été compilés dans un livre intitulé « Traits de famille » paru en mars 2018 aux éditions Kurokawa.

Un talent qui se transmet de père en fils

Thomas Romain est bien connu dans le monde de l’animation. On lui doit notamment l’anime « Code Lyoko » et « «Oban, Star Racers. »

Âgé actuellement de 40 ans, celui qui fait partie de cette génération d’animateurs voulant percer au Pays du Soleil levant est présenté comme un véritable pionnier grâce aux œuvres qui lui ont été inspirées par ses fils qui marchent sur ses pas.

C’est en 2016 que Thomas Romain découvre les talents de dessinateur de ses fils, Ryunosuke (11 ans) et Itsuki (9 ans). C’est en voyant un dessin de cyclope dessiné par son aîné qu’il s’est aperçu du potentiel de celui-ci. « J’ai été très surpris par la forme, l’idée de départ. J’ai eu envie de lui faire la surprise le lendemain. C’est ainsi qu’a commencé le projet. » explique-t-il.

Des dessins réalisés selon des méthodes plus traditionnelles

Pour embellir les œuvres de ses fils, Thomas Romain a préféré s’éloigner des techniques numériques auxquelles il était habitué et a misé sur des méthodes « plus traditionnelles » à l’aquarelle, ce qui n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. De plus, les élèves sont sur le point de dépasser le maître. « J’ai parfois l’impression qu’ils mettent la barre de plus en plus haute. » confie-t-il fièrement.

Comme leur père, Ryunosuke et Itsuki s’inspirent de la culture pop japonaise pour leurs dessins. Leur imagination est telle que quelquefois, Thomas n’arrive plus à suivre. « Je n’hésite pas à les questionner sur le sens de ce qu’ils ont dessiné. »

Thomas Romain consacre une journée entière de travail par semaine depuis maintenant deux ans pour embellir le travail de ses enfants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Thomas Romain (@thomasintokyo) le

Mots-clés insolite