Ce photographe a passé dix ans à photographier le même banc

Yevhen Kotenko est un photographe ukrainien. Jusqu’à aujourd’hui, il vit toujours dans sa ville natale. Il y a moins d’un an, il habitait encore dans l’appartement de ses parents. La fenêtre de la cuisine de celui-ci offre une vue claire d’un banc de parc. Il a passé une décennie de sa vie à immortaliser ce qui se passait sur ce dernier. Sa série de photographies fait vivre toute sorte d’émotions.

Sur les photos, on peut remarquer qu’il y a eu un temps où le banc a été repeint. Néanmoins, certaines choses sont restées les mêmes. D’après le photographe, dans la plupart des cas, « il y avait toujours quelque chose à voir. » Il a précisé que les gens qu’il prenait en photo n’étaient pas au courant de l’existence de son appareil.

Le travail d’Yevhen Kotenko a été exposé dans un pub d’art de Kiev jusqu’au 26 janvier dernier.

Ni objectif ni limite

« Je ne me suis pas donné d’objectif ou de limite. Je me rendais simplement dans la cuisine et je regardais par la fenêtre », a raconté l’artiste. En procédant de cette manière, il aurait obtenu plus que ce à quoi il s’attendait.

« Le pire, c’était de voir des gens avec qui j’avais été à l’école qui se saoulaient la gueule sur ce banc et retournaient à la maison en rampant comme des reptiles », a-t-il confié avant d’ajouter : « j’avais peur que si je sortais, je devienne l’un d’entre eux.  »

Des réactions mitigées

La série a reçu différentes critiques. « Certaines personnes ont ri, d’autres se sont plaintes que je me concentrais sur les alcooliques », a affirmé Yevhen Kotenko.

Certainement, la routine va être cassée, car le photographe a déménagé l’année dernière. Néanmoins, il a précisé qu’il a bien l’intention de continuer à prendre des photos du banc, car ses parents vivent toujours dans l’appartement.

Yevhen Kotenko a raconté avoir de bons souvenirs du quartier où il a grandi. Toutefois, il a noté qu’« il y avait beaucoup de mauvaises choses, aussi, auxquelles il vaut mieux ne pas penser. »

Mots-clés insolite