Ce photographe nous fait vivre ses pires cauchemars

Nicolas Bruno a une vingtaine d’années et il habite à New York. Il souffre depuis l’enfance d’un mal étrange. Chaque nuit, il fait en effet d’horribles cauchemars, le genre de cauchemars que personne ne souhaite faire. Il a pris l’habitude de les recréer en photo. Le résultat est stupéfiant.

Nicolas souffre depuis l’enfance d’un trouble extrêmement désagréable désigné comme la « paralysie du sommeil ». Il intervient en règle générale durant la phase de réveil ou d’endormissement et il se caractérise par l’impossibilité de bouger ou même de parler.

Nicolas

Nicolas fait d’effroyables cauchemars la nuit. Il en a fait des photos.

Les personnes souffrant de ce trouble vivent souvent des hallucinations durant ces phases. Des phases pouvant durer de quelques secondes à plusieurs minutes.

Nicolas souffre de paralysie du sommeil depuis l’enfance

En étudiant le phénomène, les médecins ont réalisé qu’il existait plusieurs degrés d’hallucination. Dans la plupart des cas, les personnes souffrant de ce trouble ressentent juste la sensation d’une présence ou d’une entité.

Toutefois, dans certains cas, des sensations s’accompagnent d’hallucinations visuelles, tactiles ou auditives.

C’est précisément ce qui arrive à Nicolas.

Pendant longtemps, notre infortuné ami a pensé qu’il était maudit ou même possédé par des démons. Puis, un matin, il en a parlé à un de ses professeurs et ce dernier lui a alors conseillé de documenter ces hallucinations. Nicolas a alors pris l’habitude de dessiner ses visions sur un carnet de croquis.

Des photos hallucinées et stupéfiantes

Il a cependant eu envie d’aller plus loin. Après s’être découvert une passion pour la photographie, il a effectivement commencé à travailler sur des compositions plus élaborées. Beaucoup plus élaborées, même.

Plutôt que de les garder pour lui seul, Nicolas a choisi de partager ces fameuses compositions sur Internet, sur son portfolio et sur son compte Instagram. Vice est tombé dessus et nos confrères ont alors réalisé un documentaire sur sa vie et son travail, un documentaire qui n’est malheureusement pas disponible en Europe.

Si vous voulez le visionner, il faudra donc passer par un VPN.

Cela ne devrait pas vous surprendre, mais ces photos ont rapidement attiré l’intention des internautes. Nicolas est ainsi suivi par plus de 21 000 personnes sur Instagram et il a même organisé plusieurs expositions à New York. Il travaille en parallèle sur un recueil.

Mots-clés insolite