Ce que je pense des blogs…

Voilà donc que pour une fois je déserte l’actu du web et des nouvelles technologies afin de vous parler d’un sujet qui me tient à coeur : les blogs. Parce qu’en surfant sur le net, on se rend compte que les avis diffèrent beaucoup sur ce nouveau média et que j’aime tout simplement donner mon avis…

Le blog est avant tout positif pour son auteur, d’autant plus lorsqu’il correspond à ses aspirations professionnelles. En effet, pour construire son contenu, le blogueur est inexorablement amené à faire de la veille quotidienne et s’arrange pour se tenir toujours au courant des sujets qu’il traite. Pour ma part, je suis informaticien, j’ai toujours eu un pied dans le web mais je n’ai jamais autant vu clair à ce sujet que depuis que je tiens ce blog.

Au-delà de la veille et des découvertes, la tenue d’un blog exige la plus stricte discipline. Lorsqu’on souhaite, comme moi, proposer régulièrement des articles à ses visiteurs et qu’en plus on a la mauvaise idée d’avoir une vie professionnelle à côté, on est forcément obligé d’optimiser son temps au maximum. On lit, on compare, on se forge une idée d’un produit, d’un service ou d’un média et on rédige. Si l’exercice devient plus simple au fil du temps (et de l’habitude), il ne faut pas le minimiser pour autant.

Mais fort heureusement, les blogs ne sont pas intéressants que pour le blogueur. Non, ils le sont aussi pour les visiteurs. Il n’est en effet pas rare que plusieurs blogueurs traitent d’un même sujet, mais d’un point de vue différent. L’internaute peut ainsi comparer les avis et avoir une vision plus objective d’un service, d’un produit ou d’un média. Comparer, c’est gagner (chouette slogan).

Et justement, la presse traditionnelle nous a déjà prouvé qu’elle n’était pas toujours objective. Beaucoup de magazines ou de journaux ne parviennent à survivre que par la publicité et le sponsoring. Ca s’est déjà pour la presse informatique ou vidéo-ludique. Le blogueur en tant qu’individu n’a pas forcément les mêmes contraintes. Même si certains d’entre nous font de leur blog un produit de business, nous restons pour la plupart indépendants. Sur ce point aussi, l’internaute à tout à gagner.

Alors bien entendu, les blogueurs ne sont pas non plus à l’abris de certaines dérives. Certains cherchent à devenir influents, à se lancer dans le business, à faire de la publicité et donc à engranger du fric mais ils sont relativement rares. Et c’est exactement la même chose pour la politique. Certains vont s’engager, d’autres garderont leurs distances. Tous les blogueurs ne sont pas des Loïc le Meur en puissance et c’est plutôt pas mal.

De toute manière, il faut savoir que le temps est le premier ennemi d’un blogueur. Faire de la veille, rédiger des articles et rester sans cesse sur le qui-vive exige certes de la discipline comme je l’ai évoqué plus haut, mais aussi de la passion. C’est presque un métier à part entière et je doute qu’une personne intéressée ou vénale puisse tenir sur la durée. Ce point reste à mon humble avis le plus positif de ceux que j’ai énoncés.