Ce robot chenille peut porter dix fois son poids

L’Université de Varsovie fait beaucoup parler d’elle depuis la semaine dernière et cela n’a rien de surprenant car une de ses équipes vient de présenter un robot d’un nouveau genre, ou plutôt d’un genre nouveau. Ce modèle ne dépasse en effet pas les quinze millimètres et il est en plus doté d’une force étonnante puisqu’il peut porter ou tirer des objets faisant dix fois son poids.

Cet étonnant robot surprend tout d’abord par son allure. Il se trouve en effet aux antipodes des machines de Boston Dynamics et il se présente ainsi sous la forme d’une simple bande en élastomère.

Robot chenille

Ce drôle de robot est capable de se déplacer et de porter un poids dix fois plus lourd que lui.

Là, vous allez sans doute me demander comment une simple bande peut se déplacer, non ?

Le secret de ce robot ? Son déhanché !

La réponse est simple et elle tient en deux mots : en ondulant. Exactement comme une chenille, donc, les pattes en moins.

Attention cependant car ce robot n’est pas encore doué de raison. En réalité, pour fonctionner, il a impérativement besoin d’un opérateur et ce dernier ne pourra d’ailleurs pas le contrôler avec une simple télécommande. En réalité, son corps réagit à la lumière, et plus précisément aux variations lumineuses.

C’est en effet l’exposition à la lumière qui pousse son corps à se contracter et à former ces ondulations qui lui permettent d’avancer.

Différents tests ont été menés bien entendu, et le robot s’en est sorti à merveille sur tous les plans. Il est notamment capable de ramper sur des pistes mais il peut aussi franchir de minuscules crevasses. Intéressant, mais le meilleur reste évidemment à venir car ce robot peut aussi transporter des charges dix fois plus lourdes que sa propre masse.

Alors bien sûr, ce robot n’est pas utilisable en l’état mais ses concepteurs n’ont pas l’intention d’en rester là et ils vont ainsi continuer à travailler sur leur machine pour l’améliorer et pour la doter de nouvelles fonctions. En attendant, si le sujet vous intéresse et si vous souhaitez l’approfondir, alors sachez que l’étude complète est accessible en ligne à cette adresse.

Le truc, c’est qu’elle n’est pas gratuite et il faudra ainsi débourser 9 $ pour la lire ou 59 $ pour la télécharger.