Ce spécialiste de la fertilité a utilisé son propre sperme pour avoir 21 enfants

L’année dernière, une organisation connue sous le nom de Fiom a entamé des recherches à l’hôpital Alrijne de Leiderdorp, aux Pays-Bas, sur les parents biologiques d’enfants nés de donneurs anonymes. L’organisation avait découvert de nombreuses correspondances entre un certain Jos Beek et les personnes qui utilisaient leurs services. Jos Beek était en fait un gynécologue qui proposait des traitements contre l’infertilité à l’hôpital entre 1973 et 1998, et qui est décédé en 2019.

Suite à une enquête effectuée par l’hôpital et grâce à des tests ADN, l’organisation pense aujourd’hui que 21 enfants ont été conçus à partir du sperme de Beek. Ces enfants sont nés des patientes venues suivre des traitements auprès du gynécologue.

Spermatozoïdes humains
Crédits 123RF.com

L’hôpital et l’organisation estiment que les parents concernés par le traitement ignoraient qu’ils avaient reçu le sperme de Beek. 

Les patients n’en savaient rien

A l’époque où le gynécologue travaillait à l’hôpital Alrijne de Leiderdorp, il n’y avait presque pas de réglementation concernant les programmes de fertilité. L’hôpital a cependant déclaré que la situation était maintenant complètement différente.

ʺ Nous utilisons des protocoles nationaux et travaillons de manière cohérente et minutieuse. Notre méthode de travail est régulièrement vérifiée par des audits ʺ, a indiqué l’établissement.

Puisqu’on ne sait pas exactement combien d’enfants Beek a pu avoir, l’organisation Fiom et l’hôpital ont lancé un appel à tous ceux qui pensent être un descendant de Jos Beek.

D’autres cas similaires

Ce n’est pas la première fois que l’on rapporte des cas de ce genre aux Pays-Bas.

Par le passé, un donneur de sperme du nom de ʺ Louis ʺ avait engendré plus de 200 enfants en faisant don de son sperme. Son but était de donner suffisamment de sperme pour que l’un de ses enfants puisse un jour le retrouver.

ʺ Si j’avais 10 enfants de cette façon, il y aurait une très faible chance de réussite. Mais si j’en avais 100 ou même plus ? ʺ, a-t-il raconté au Guardian en 2018.

Un autre cas, presque identique à celui de Beek, a eu lieu dans une clinique de Rotterdam en 2019. Des tests d’ADN ont révélé qu’un médecin spécialiste de la fertilité qui s’appelait Jan Karbaat avait engendré 49 enfants à travers son travail dans la clinique. Le médecin est mort en 2017 à l’âge de 89 ans, ce qui a beaucoup compliqué l’affaire.

SOURCE: IFLScience

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.