Ceci est le préservatif du futur, sans latex et avec du Viagra

Le tout premier préservatif a été inventé par les égyptiens en 3 000 avant Jésus Christ. Il était élaboré avec des boyaux de mouton ou des vessies de porc, et il permettait aux soldats de se protéger contre les maladies vénériennes.

Il aura fallu attendre 1944 pour que Charles Goodyear et Thomas Hancock (aucun lien avec le super héros) ne commencent à produire en masse le préservatif en caoutchouc. Un modèle assez étonnant, qui pouvait servir plusieurs fois à condition d’être bien nettoyé après utilisation.

Préservatif hydrogel

Nos futurs préservatifs ne se composeront pas forcément de latex.

Le préservatif en latex a vu le jour en 1880 mais il était très peu utilisé à l’époque et il aura ainsi fallu attendre le 20ème siècle et les années 30 pour qu’il se démocratise. Pour en savoir plus sur son histoire, je vous renvoie vers l’article publié par la Wikipédia.

Un préservatif pensé pour toutes les personnes allergiques au latex, et aussi pour les autres

Je ne vous apprendrais sans doute rien en vous le disant mais la capote a deux vertus intrasèque : elle évite les grossesses indésirables et elle protège des maladies sexuellement transmissibles. Des maladies comme le SIDA, mais aussi l’herpès génital, la chlamydiose, le chancre mou, la gonorrhée, la syphilis et bien d’autres.

Toutefois, vous n’êtes pas sans savoir que certaines personnes sont allergiques au latex. C’est précisément ce qui a poussé une équipe de chercheurs australiens à effectuer des recherches sur un préservatif d’un nouveau genre, ou d’un genre nouveau.

Un préservatif dépourvu de latex et composé à 95% d’hydrogel.

Cette drôle de capote ne manque pas d’atouts pour séduire. Premier point et pas des moindres, elle est tout bonnement indestructible et elle ne pourra pas se déchirer, même en cas d’étreintes passionnées.

En outre, elle a le mérite d’être entièrement biodégradable.

Mais il y a mieux car elle est aussi plus confortable, et plus agréable à porter. Mieux, elle est même capable de diffuser du Viagra pour augmenter l’excitation des deux partenaires et ce détail est loin d’être anodin puisqu’elle deviendra un objet de plaisir à part entière et elle aura donc moins de mal à trouver sa place au sein du couple.

Bref, vous l’aurez compris, ce préservatif pourrait changer beaucoup de choses et c’est sans doute ce qui a poussé Bill Gates à offrir 100 000 dollars à ses chercheurs.

En attendant, je n’ai sans doute pas besoin de vous le dire, mais faites attention à vous et… sortez couverts.