Cela fait 10 ans que l’on envoie des signaux vers la Lune, et pour la première fois on en a récupéré un

En 2009, la NASA a envoyé la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter en orbite afin d’étudier de plus près la Lune. Le 10 août 2020, l’agence spatiale américaine a annoncé avoir reçu un signal provenant de la Lune grâce aux réflecteurs du LRO. Il s’agit d’une première pour la NASA qui envoie des signaux lasers vers les réflecteurs lunaires depuis maintenant 10 ans.

Il est à noter que l’installation de ces réflecteurs remonte aux premières missions Apollo. Les chercheurs les utilisent pour en savoir plus sur notre satellite naturel. Ils envoient des rayons laser vers ces instruments pour déterminer le temps qu’ils mettent à revenir sur Terre.

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Cette méthode a permis aux scientifiques de faire de précieuses découvertes. Par exemple, elle a révélé que la Terre et la Lune s’éloignent l’une de l’autre à une distance de 3,8 centimètres par an.

Des signaux qui ouvrent la voie à de nombreuses découvertes

La réception de ces signaux est très importante pour les scientifiques de la NASA. Dans un communiqué publié récemment, le planétologue Erwan Mazarico, du Goddard Space Flight Center de la NASA, a déclaré que la collecte de ces « données qui remontent à 50 ans permettra de découvrir des choses que nous n’avons pas pu voir auparavant. »

Grâce à ces signaux, la NASA pourra élaborer des méthodes plus sophistiquées pour mesurer la Lune. Leur analyse devrait également offrir une meilleure compréhension de la surface lunaire et des conditions qui pourraient entraîner la dégradation des instruments scientifiques qui s’y trouvent.

D’anciens réflecteurs toujours opérationnels sur la Lune ?

La sonde spatiale LRO n’est pas le premier instrument équipé d’un réflecteur à explorer la Lune. Au total, il existe cinq rétroréflecteurs sur le satellite de la Terre. Trois d’entre elles ont été installées par les équipes des missions Apollo 11, 14 et 15, en 1969, 1971 et 1973.

Ces réflecteurs lunaires sont constitués de cubes prismatiques en verre de quartz qui ont la capacité de renvoyer un rayon lumineux exactement d’où il vient. En 1970 et en 1973, le programme Lunokhod, qui a regroupé plusieurs missions spatiales soviétiques, a envoyé deux rovers sur la Lune avec deux autres rétroréflecteurs.

Les chercheurs prévoient actuellement d’utiliser les réflecteurs du LRO pour déterminer si les rétroréflecteurs qui se trouvent sur la surface lunaire sont recouverts de poussière.

Mots-clés luneterre