Cent entreprises seraient responsables de 71% d’émission de CO2 dans le monde

Selon le rapport annuel publié par l’ONG Carbon Disclosure Project (CDP), une centaine d’entreprises seraient les principales responsables du réchauffement climatique. Il a été révélé que ces sociétés, majoritairement issues de l’industrie pétrolière, sont à l’origine de 71 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Réalisée en collaboration avec le Climate Accountability Institute (CAI), l’étude a été basée sur des données publiques s’étalant entre 1988 et 2015.

En accompagnement de son rapport, CDP a publié la liste des cents multinationales ou sociétés publiques les plus polluantes. Dans le top cinq, on retrouve China Coal, Saudi Arabian Oil Company (Aramco), Gazprom OAO, National Iranian Oil Co et ExxonMobil Corp.

Pollution

L’ONG environnementale en a aussi profité pour dénoncer les fonds publics qui financent un tiers des sociétés dans la liste.

Un danger pour l’environnement

À travers ce document, Carbon Disclosure Project espère sensibiliser les industries polluantes ainsi que les investisseurs, privés comme publics, sur le danger que représentent les énergies fossiles.

Selon le rapport de CDP, les vingt-cinq premières sociétés de sa liste sont responsables à elles seules de 51 % des émissions de gaz dans le monde. En tête, il y a l’industrie chinoise de charbon qui produit à elle seule 14,3 % de CO2. Les autres sont loin derrière avec 4,5 % d’émission pour Aramco, 3,9 % pour Gazprom, 2,3 % pour National Iranian Oil ou encore 2 % pour ExxonMobil.

En France, Total est la seule société présente dans la liste. Elle figure à la dix-neuvième position avec 0,9 % d’émission mondiale de CO2 à son actif.

Le rapport a également révélé que les entreprises ont été plus polluantes en 28 ans que pendant les 137 ans séparant le début de la Révolution industrielle à 1988. Si la pollution continue dans ce sens, les températures vont grimper de 4°C à la fin du siècle et la Terre pourrait devenir invivable.

Plusieurs scientifiques ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme, à commencer par l’incontournable Stephen Hawking.

Les fonds publics en partie responsables

Une grande majorité des entreprises mentionnées dans le classement de Carbon Disclosure Project sont financées par l’État ou les investisseurs publics. C’est le cas de China Coal ou encore d’Aramco. Dans une interview, Pedro Faria, Directeur technique à CDP, déplore ces investissements massifs dans ces industries vraiment très polluantes. Ils font en effet de l’ombre aux timides efforts que tentent les compagnies moins influentes dans le secteur des énergies renouvelables.

Heureusement, plusieurs puissantes multinationales ont décidé de joindre leur force pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre à travers une initiative globale et collaborative baptisée RE100. Elles sont une centaine d’entreprises à y participer et toutes sont peu polluantes. Parmi elles, il y a Google, Apple Facebook, Coca-Cola ou encore Ikea.

Mots-clés écologie