Certains iPhone de 2020 pourraient embarquer des écrans OLED chinois

Apple semble de plus en plus vouloir se détourner des constructeurs coréens. RPRNA s’attend en effet à ce que certains iPhone de 2020 et de 2021 embarquent des écrans OLED chinois.

Apple a beau être l’un des constructeurs les plus en vus du marché, il ne parvient pas encore à produire toutes les pièces de ses iPhone. La marque est donc obligée de s’appuyer sur des fournisseurs tiers.

L'encoche répond toujours présente

L’encoche répond toujours présente

Jusqu’à présent, la plupart des dalles OLED équipant les téléphones de la firme étaient donc fournies par Samsung et LG. La situation pourrait cependant changer à l’avenir.

Apple ira davantage se fournir chez BOE

Selon un rapport rendu par RPRNA, Apple souhaiterait en effet réduire sa dépendance aux constructeurs coréens. En conséquence, la firme aurait entamé un rapprochement avec BOE, une entreprise chinoise spécialisée dans la confection de dalles OLED, et les négociations auraient fini par aboutir.

Les analystes à l’origine du rapport pensent ainsi que BOE fournira davantage de dalles OLED pour les iPhone de 2020. Ils s’attendent même à ce que le fournisseur passe devant LG en matière de volumes de ventes. En revanche, Samsung resterait – pour l’instant du moins – le principal fournisseur de l’entreprise américaine.

Jusqu’à présent, BOE s’est surtout focalisé sur les dalles LCD, mais la firme a choisi ces dernières années de diversifier son offre et de travailler sur des panneaux OLED. Une stratégie qui semble porter ses fruits.

BOE devant LG sur les écrans OLED d’iPhone

Toujours selon RPRNA, cette tendance devrait d’ailleurs s’amplifier dans les années à venir. Les analystes s’attendent en effet à ce que BOE produise pas moins de 45 millions de panneaux OLED pour le compte d’Apple en 2021.

En soi, ce rapprochement entre Apple et BOE n’a rien de surprenant puisque les deux entreprises travaillent déjà ensemble depuis plusieurs années, notamment sur les iPad et les MacBook. Reste que ce nouvel accord n’est pas une bonne nouvelle pour Samsung qui tire une bonne partie de son revenu de ses accords commerciaux avec ses concurrents, Apple en tête. Quant à LG, on imagine sans peine que l’ambiance ne doit pas être à la fête. Encore moins après la débâcle enregistrée par le constructeur sur le marché de la mobilité.

Mots-clés appleiphone