Certains kits de test du coronavirus Covid-19 seraient défaillants

Alors que le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus Covid-19 ne cesse d’augmenter, d’autres problèmes concernant le dépistage du virus viennent d’être annoncés par les responsables de la santé.

Selon la déclaration du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) lors d’une conférence de presse le 12 février dernier, certains kits de test envoyés dans de nombreux laboratoires aux États-Unis et dans des dizaines de pays ne fonctionneraient pas correctement.

Crédits Pixabay

Selon les informations, durant la semaine du 3 février, environ 200 kits de test ont été expédiés par le CDC à plusieurs laboratoires américains et 200 autres kits à une trentaine d’autres pays. Ces kits ont pour but de diagnostiquer la maladie chez les personnes susceptibles d’être porteuses du virus, un kit pouvant tester entre 700 à 800 échantillons.

Durant la conférence de presse, le directeur du National Center for Immunization and Respiratory Diseases du CDC, Nancy Messonnier, a déclaré que les kits ont été développés afin de « rapprocher les tests des patients ». D’autre part, grâce aux kits, les laboratoires n’auront plus besoin d’envoyer les échantillons au CDC et d’attendre les résultats.

Des tests de qualité non concluants

Bien que les kits représentent un outil important dans la lutte contre la propagation du coronavirus, ils pourraient cependant constituer un réel problème dans le cas où ils ne fonctionneraient pas correctement. En effet, si une personne est déclarée non infectée alors qu’elle est porteuse du virus, il est très probable qu’elle puisse transmettre la maladie à d’autres personnes saines.

Le cas présent est assez inquiétant, car le CDC a annoncé que certains des kits distribués avaient échoué aux tests de contrôle de qualité effectués par les responsables au niveau des États. Selon Messonnier, le CDC, en collaboration avec les États, serait déjà en train de travailler afin de résoudre le problème.

Y-a-t-il un rapport avec le patient américain mis en quarantaine ?

Récemment, un américain revenant de Wuhan, en Chine, a été mis en quarantaine, car les responsables de la santé l’ont suspecté d’être infecté. Après un premier test, on a déclaré qu’il n’était pas infecté. Cependant, un deuxième test effectué 24 heures plus tard a révélé qu’il était bel et bien porteur du virus.

D’après Messonnier, le cas de ce patient n’a rien à voir avec les kits de test, car les échantillons de celui-ci n’ont jamais été soumis au test de diagnostic.

Quoi qu’il en soit, le CDC devrait corriger le plus rapidement possible le problème lié aux kits de test du coronavirus.  Une erreur de diagnostic pourrait effectivement  favoriser la propagation du virus.

Mots-clés CoronavirusCovid-19