Certains patients atteints du Covid-19 ont présenté les symptômes de la maladie depuis au moins 100 jours

Des informations récemment partagées par Business Insider font état de symptômes du COVID-19 pouvant durer 100 jours, voire plus, même avec des tests revenus négatifs, chez les patients qui ont été affectés par le COVID-19.

Ces malades, dont les symptômes du COVID-19 persistent depuis au moins 100 jours, ont ainsi créé des groupes sur Facebook, Slack ou encore Reddit, afin de pouvoir partager leur calvaire et de demander des conseils de santé, toujours selon Business Insider.

Une femme portant un masque pour se protéger du coronavirus

Photo de Juraj Varga. Crédits Pixabay

Une situation qui suggère que même si la pandémie de COVID-19 a sévi depuis un certain temps déjà, la communauté scientifique en connaît encore peu à son sujet. Et ce, malgré les nombreux efforts consentis par divers consortiums et structures de recherche pour en apprendre davantage.

Des cas assez particuliers, mais pas isolés

Selon les médecins, les symptômes du COVID-19 devraient normalement s’atténuer après 14 jours, chez les cas bénins. Mais c’est loin d’être le cas pour tous les patients.

Par exemple, Peggy Goroly, une Américaine âgée de 56 ans, a été diagnostiquée positive au Sars-CoV-2 le 5 mars 2020, et la majorité de ses symptômes n’ont pas encore disparu jusqu’à aujourd’hui.

Lorsque Mme Goroly est tombée malade, elle souffrait de toux, de fatigue et d’essoufflement, tandis que ses lèvres et ses paupières étaient devenues violacées. Suite à cela, elle a effectué 2 tests qui sont revenus positifs, en avril puis en mai 2020.

Enfin, elle a fait un troisième test le 21 mai 2020, qui s’est avéré être négatif, malgré ses symptômes qui persistent, 100 jours après son infection.

À lire aussi : Le Cannabis serait utile dans la lutte contre le Covid-19

Le COVID-19, une maladie vraiment particulière

Le cas de Goroly est loin d’être isolé. En effet, 17 autres individus affectés par le COVID-19 ont été interrogés par Business Insider, et ont indiqué qu’ils sont dans une situation similaire. Les chercheurs ignorent la raison de la longévité des symptômes chez ces malades.

Dans un groupe Slack créé par Queer Body Politic, un collectif féministe du bien-être, on peut compter environ 5 000 patients membres du groupe qui présentent des symptômes du COVID-19 depuis au moins 90 jours. Chez la plupart d’entre eux, les tests sont déjà devenus négatifs.

Tandis que chez certains malades, ces séquelles pourraient devenir chroniques, comme le précise le Dr Ramzi Asfour, médecin spécialiste des maladies infectieuses dans la région de la baie de San Francisco, chez d’autres, elles pourraient guérir. Mais comme le souligne ce dernier, les effets du Sars-CoV-2 diffèrent selon chaque individu.

À lire aussi : Des singes infectés par le Covid-19 ont réussi à développer une immunité

Mots-clés Covid-19insolite