Ces algorithmes peuvent déterminer votre genre en fonction de votre frappe au clavier

Des scientifiques en ingénierie informatique de l’université de Thrace en Grèce ont mis au point un logiciel capable de détecter avec 95% de précision le sexe d’un individu en fonction de la manière dont il frappe sur les touches de son clavier. Cette étude a été menée par Ioannis Tsimperidis, Avi Arampatzis et Alexandros Karakos. Ces derniers ont fait appel à 75 personnes dont 36 hommes et 39 femmes pour réaliser leur expérience.

En vue de développer leur algorithme, les chercheurs ont enregistré les habitudes de frappe de ces individus de façon quotidienne durant dix mois. Les données brutes obtenues ont été traitées par un programme qu’ils ont également conçu eux-mêmes, un programme baptisé IsqueezeU. Ce programme devait évaluer la pertinence de différents marqueurs potentiels de genre comme le temps séparant les pressions entre les touches ou le temps d’une pression sur une touche.

Brevet touche Espace Google

Les résultats de cette étude ont été publiés le 5 février 2018 dans la revue Digital Investigation.

Une différence entre les hommes et les femmes

D’après le programme, certaines caractéristiques seraient plus pertinentes que d’autres, par exemple, le temps moyen que les gens prennent pour passer du N au O ou encore le laps de temps séparant le M et le O.

Par contre, ce logiciel n’est pas en mesure de dire si les hommes ou les femmes pressent ces touches plus vite ou plus souvent. Néanmoins, il peut indiquer les différences notables entre les deux sexes dans la vitesse et la fréquence d’utilisation du clavier.

95,6% de fiabilité

Ces données ont été intégrées dans cinq algorithmes d’apprentissage différents afin d’identifier le sexe des personnes frappant sur le clavier. Grâce aux résultats, le logiciel peut prédire le sexe de la personne avec 78% de fiabilité pour le modèle le moins performant et à 95,6% pour le modèle le plus efficace.

D’après les chercheurs qui ont mis au point ce logiciel, il permettrait d’identifier les auteurs de cyber harcèlement, les usurpateurs d’identités ou les auteurs de vol sur internet. À long terme, les scientifiques à l’origine de ce logiciel prévoient d’augmenter la fiabilité de leur programme.

Pour ce faire, il compte y intégrer des facteurs comme la latéralité manuelle ou le niveau d’études des volontaires.

Mots-clés insolite