Ces chercheurs recréent en laboratoire les parfums des livres anciens

Le parfum que dégage un livre à son ouverture peut être très particulier et dans certains cas, il s’agit pour les amateurs et les collectionneurs d’une expérience indescriptible. C’est d’autant plus vrai quand il s’agit de livres ou de documents anciens.

Cela tombe bien, car des chercheurs de l’Université d’Oxford ont réussi à reproduire l’odeur de divers livres anciens, afin que les visiteurs de l’exposition de la Bodleian Library, à Oxford, puissent en profiter. En effet, dans leurs protections en verre, on ne peut que les admirer et l’odorat va forcément en pâtir.

livres

Crédits Pixabay

Intitulée Bodleian Sensational Books, cette exposition très particulière aurait dû débuter la semaine dernière. Toutefois, la pandémie de COVID-19 a poussé à son report. Ceci étant, cette exposition permettra aux visiteurs de pleinement jouir des livres anciens d’une toute nouvelle manière.

La reproduction de l’odeur de ces livres anciens a nécessité une technique de pointe

Notons que c’est le technicien des Laboratoires IDA, George Altshuler, qui se trouve derrière tout ce travail.

Tout d’abord, chaque livre a été placé d’une boîte en verre, dans laquelle l’air circule par le biais d’un ventilateur sans lubrifiant. Durant l’opération, qui peut durer jusqu’à 36 heures, les composés odoriférants distincts, spécifiques à chacun des livres sont enfermés. L’air passe alors par des filtres très fins qui les recueillent.

Par la suite, afin de procéder à leurs dissections chimiques, les filtres ont été envoyés au laboratoire de l’IDA. Cette étape permet de distinguer les composants chimiques obtenus.

Enfin, avant d’être mis en suspension dans une base liquide neutre par pulvérisation, le tout est alors broyé. Une fois le processus terminé, avant de remettre les parfums sous forme liquide, l’IDA fait usage de nébuliseurs de qualité médicale.

Des senteurs de livres exceptionnels et historiques seront proposées

Selon le Dr Alexy Karenowska, directeur des Laboratoires IDA et organisateur de la Bodleian Sensational Books, les visiteurs pourront découvrir différents parfums en succession rapide. En effet, un catalogue « gratter et renifler » sera à leur disposition.

Parmi les livres qui seront au rendez-vous, on peut énumérer une copie de la Magna Carta, datant de 1217. Les scientifiques le décrivent comme un savoureux document, « un mélange aromatique de pain de blé humide et de sable de plage ».

En outre, l’extraction du parfum d’une copie du Premier Quarto de Roméo et Juliette, datant de 1616, a été effectuée. Des exemples qui pourront peut-être allécher les plus fervents amateurs d’anciens livres qui nous lisent.

Mots-clés insolitelivres