Ces drôles d’objets en spirale que l’on retrouve souvent sur les plages sont parfaitement naturels

Il arrive parfois que l’on retrouve sur les plages des objets sombres et spiralés qui semblent avoir été façonnés par l’homme. En réalité, ce n’est pas du tout le cas, ces objets sont parfaitement naturels.

Relativement courants, ces objets ressemblent un peu à de grosses mèches de perceuse. Pourtant, ils n’ont aucun lien direct avec notre industrie. Ce ne sont non plus des coquillages, ni même des algues. En réalité, ces artefacts sont des enveloppes d’œufs pondus par une espèce de requin assez peu connue : le requin-dormeur cornu.

Oeuf requins

Ce drôle d’objet n’a pas été fabriqué par l’homme.

Cet animal vit dans le Pacifique Est, et plus précisément dans une zone s’étendant de la Californie au Mexique.

Ces objets sont en réalité des enveloppes d’œufs de requins

S’il est nettement moins impressionnant que la plupart de ses cousins, il peut tout de même atteindre 1,20 mètre de long. Histoire de mettre ce chiffre en perspective, il peut être utile de rappeler que le grand requin blanc dépasse généralement les six mètres à l’âge adulte. Même chose pour le requin-marteau.

Lorsqu’il se reproduit, entre les mois de février et mars, le requin-dormeur cornu pond des œufs et il les dépose dans les crevasses des fonds marins pour les protéger des prédateurs.

Ces fameux œufs ont une allure assez insolite et ils prennent ainsi la forme d’une spirale dont la texture et l’apparence se rapprochent beaucoup de celle des algues. Relativement solide, l’enveloppe est faite d’un matériau proche de celui de nos ongles et elle offre ainsi une résistance accrue aux chocs et aux éventuelles attaques des autres animaux.

Balayées par les courants, ces enveloppes finissent généralement leur course sur nos plages

En règle générale, l’embryon présent à l’intérieur de cet œuf met entre six et dix mois à se développer, en se nourrissant du liquide amniotique présent à l’intérieur de l’enveloppe. Une fois que le processus est achevé, il casse la coquille de l’intérieur et il part vaquer à ses occupations… qui consistent le plus souvent à se nourrir.

Libérées du poids de l’animal, les enveloppes de ces œufs se retrouvent souvent prises par les courants et elles finissent généralement leur course sur les plages des alentours, où elles sont ensuite retrouvées par des passants.

Crédits Image

Mots-clés insolite