Ces empreintes animales auraient entre 541 et 551 millions d’années

Les premières traces connues d’un animal sur Terre, datant d’au moins 541 millions d’années, ont été découvertes en Chine, selon une étude publiée récemment.

On ne sait pas quel genre de créature minuscule a laissé ces traces, qui sont séparées que de seulement quelques millimètres l’une de l’autre, et ressemblent à deux rangées de petits trous marqués dans du calcaire gris foncé.

Les traces d’un petit animal très ancien à pattes symétriques

“Ces traces sont considérées comme la plus ancienne empreinte fossile d’animaux”, peut-on lire dans le rapport publié dans le journal américain, Science Advances.

Les traces ont été trouvées dans la région des Gorges du Yangtze en Chine du Sud et datent de la période Ediacarienne, il y a 541 millions à 635 millions d’années. “La roche qui contient le fossile a été très bien datée entre 551 et 541 millions d’années”, a déclaré Zhe Chen, auteur de l’étude et chercheur à l’Académie des Sciences de Chine. “Les empreintes de pas précédemment identifiées remontaient à entre 540 et 530 millions d’années. Les nouveaux fossiles ont probablement jusqu’à 10 millions d’années de plus.” Ces nouveaux résultats suggèrent que les animaux ont développé des « bras » et des « jambes » primitifs plus tôt que prévu.

Malheureusement pour les scientifiques, la créature qui a laissé les empreintes de pas n’est pas morte à proximité et n’a pas laissé de fossile également bien conservé pour être étudié. Cela laisse un mystère sur quel genre d’animal c’était. “Nous ne savons pas exactement quel animal a laissé ces empreintes, à part que l’animal devait avoir une symétrie bilatérale parce qu’il avait des appendices appariés”, a déclaré Chen.

De nouvelles données sur les premiers ancêtres des animaux

Les chercheurs suggèrent que cet animal marin avait des appendices qui soulevaient son corps au-dessus du fond de l’océan : les empreintes auraient donc été laissées par plusieurs paires de pattes.

“Au moins trois groupes d’animaux vivants ont des appendices appariés (à savoir les arthropodes tels que les bourdons, les annélides tels que les vers à soie, et les tétrapodes tels que les humains). Les arthropodes et les annélides, ou leurs ancêtres, sont des possibilités.”, dit Chen.

L’animal semble s’être arrêté de temps à autre, car les traces semblent être reliées à des terriers creusés dans les sédiments, “peut-être pour chercher de l’oxygène et de la nourriture”, indique le rapport.

Les traces fossiles offrent quelques-unes des premières preuves connues d’appendices d’animaux et étendent l’âge des premiers fossiles d’animaux avec des appendices du début du Cambrien (485 millions à 541 millions d’années) jusqu’à la fin de l’ère Ediacarien.

Crédits photo : Virginia Tech University

Mots-clés animaux