Ces objets qui sont restés des énigmes pour les archéologues pendant des siècles

Si les fouilles archéologiques ont permis d’en savoir un peu plus sur les anciennes civilisations, il arrive que certains objets trouvés durant les fouilles restent un véritable mystère pour les archéologues ! C’est notamment le cas du « dodécaèdre romain », un étrange artefact dont les experts n’ont pas encore réussi à déterminer l’utilité exacte jusqu’à présent.

La toute première découverte du dodécaèdre romain remonte en effet à environ trois siècles : déterré dans un champ de la campagne anglaise, l’objet avait été présenté à la Society of Antiquaries à Londres en 1739. De nombreux autres dodécaèdres ont également été découverts un peu partout à travers l’Europe et depuis, les chercheurs essaient de deviner à quoi ils pouvaient bien servir.

Des fouilles en plein désert
Crédits Pixabay

Aucune documentation écrite n’avait en effet été trouvée concernant leur nature et utilisation.

A lire aussi : Quel est le site archéologique le plus ancien sur Terre ?

Des théories en masse !

Le dodécaèdre romain est présenté comme « un morceau de métal mélangé, ou de laiton antique, composé de 12 côtés égaux [avec] un nombre égal de perforations à l’intérieur, toutes de diamètres inégaux, mais opposées les unes aux autres… chaque parement avait un bouton ou une petite boule fixée dessus. » Selon certains archéologues, l’objet pourrait être une sorte d’ornement de bannières militaires ou même un style de bougeoir très particulier. D’autres avaient avancé que les  dodécaèdres seraient des accessoires utilisés dans les sorts magiques.   

D’autres archéologues avaient aussi suggéré que le dodécaèdre romain aurait pu être un artefact de guerre : peut-être une arme (la tête d’une masse ou une balle de métal par exemple) ou alors une espèce de télémètre que les soldats romains utilisaient pour mesurer les distances avec l’ennemi. Enfin, d’autres théories avançaient que les dodécaèdres pourraient être un jouet d’enfant.

A lire aussi : Quand un étudiant en archéologie découvre par hasard un des plus anciens dessins de l’humanité

Le mystère demeure entier

Vous l’aurez compris, en 300 ans, de nombreuses théories ont été avancées en ce qui concerne la réelle utilité des dodécaèdres romains. Mais pour l’instant, aucune n’a réussi à convaincre la totalité des archéologues et autres experts dans le domaine. Les recherches se poursuivent donc.

Qui sait ? Des fouilles pourraient bien mettre à jour des manuels d’instructions datant de 1500 ans ! En attendant, le dodécaèdre est bien partie pour rejoindre le club des objets anciens qui vont continuer de fasciner et intriguer la communauté archéologique pendant encore longtemps !