Ces photos ont toutes été prises sur le tournage d’un film porno

Gareth May a été invité sur le plateau d’un film porno par Justin Santos, et donc par le propriétaire de Joybear Pictures. Il a profité de l’occasion pour s’entretenir avec les équipes techniques et pour récupérer quelques photos des coulisses du film. Une expérience unique et qui offre un autre regard sur une industrie très méconnue.

Pour la petite histoire, il faut savoir que Joybear Pictures est une société de production basée à Londres. Elle a été créée en 2003 par un certain Justin Santos et elle produit des films à l’attention des hommes, bien sûr, mais également des femmes.

Elle a décroché pas mal de récompenses au fil de ces dernières années, dont une aux Feminist Porn Awards de 2013.

Sur le tournage d’un film de Joybear

Cette cérémonie se déroule chaque année à Toronto, au Canada, et elle vise à récompenser les films les plus respectueux pour les femmes. Pour pouvoir déposer leur candidature, les sociétés de production doivent d’ailleurs remplir plusieurs critères bien spécifiques.

Il faut en effet qu’une femme soit intervenue dans la production, l’écriture, la réalisation ou même la direction du film, mais également que ce dernier dépeigne des scènes réalistes et non dégradantes. En outre, pour être nommés, les longs-métrages doivent aussi proposer un scénario élaboré dépassant les stéréotypes habituels de ce genre de films.

Il est donc préférable de se rapprocher davantage d’une production porno-chic que d’un film graveleux comme on en voit malheureusement passer beaucoup dans le milieu.

En attendant, Gareth ne s’est pas contenté de prendre quelques photos, il a aussi eu l’occasion de suivre les acteurs de Justin sur le tournage d’un film et même… de passer de l’autre côté de la caméra. Il raconte l’expérience sur Metro et il faut avouer que son récit vaut de l’or.

Des photos qui rappellent un peu celles de Sophie Ebrard

Je pense notamment au passage sur la lampe spécialement prévue pour les POV et donc pour les plans… hem… très rapprochés. Une lampe qui apparaît sur l’un des clichés de la galerie.

Pour la petite histoire, il faut rappeler que ce n’est pas la première fois que l’on voit passer de telles photos. En novembre dernier, Sophie Ebrard avait été invitée par un réalisateur de films pour adultes à le suivre sur le tournage d’un de ses films et elle avait profité de l’occasion pour prendre de nombreuses photos des acteurs pendant leurs pauses.

Elles avaient pas mal tourné à l’époque et cela n’a rien de surprenant, car elles dépeignaient des scènes finalement assez communes et à des années-lumière de l’idée que l’on peut s’en faire. C’est d’ailleurs le cas pour ces clichés-là aussi et cela prouve finalement qu’il existe parfois un gouffre entre la réalité et le fantasme.

Mots-clés insolitensfy