Ces physiciens sont parvenus à emmagasiner puis à restituer de la lumière

Le professeur Patrick Windpassinger et son équipe de l’université Johannes Gutenberg ont réussi à emmagasiner de la lumière à l’état quantique dans une mémoire, à la transporter et ensuite à la réémettre en conservant quasiment toutes ses propriétés.

Ces scientifiques ont en effet réussi à stocker de la lumière dans un nuage d’atomes de rubidium, servant de contenant pour des bits quantiques de lumière, avant de les restituer sans pertes significatives.

Crédits Pixabay

C’est un pas d’envergure pour le monde de la physique. Jusqu’à cette prouesse, les physiciens ne sont en effet jamais parvenus à stocker et à stabiliser de la lumière et à l’empêcher de se perdre. Mais maintenant, c’est désormais possible.

La lumière stockée dans un nuage d’atomes conserve bien ses propriétés

Différents atomes se sont révélés plus ou moins favorables à une utilisation pour le stockage efficace de la lumière, c’est-à-dire sans trop altérer ses propriétés. Justement, dans le cadre de leurs recherches, l’équipe a utilisé des atomes de rubidium-87 portés à une température extrêmement basse pour servir de contenant pour la lumière.

Le choix de cet isotope a été dicté par deux impératifs, à savoir, stocker efficacement la lumière et lui donner une durée de vie prolongée tout en étant emmagasinée. Et apparemment, le test s’est révélé satisfaisant, selon le professeur Windpassinger.

En effet, ils ont réussi à transporter le contenant – même si c’est sur une petite distance, 1,2 millimètre – sans que la lumière stockée ne se dissipe.

Un grand pas pour la physique et pas mal d’applications en perspective

Avoir réussi à conserver et à transporter de la lumière de la sorte relève de la prouesse étant donné les difficultés à la dompter et à l’emmagasiner du point de vue de la physique pure. Et cela va plus loin, car les applications potentielles permettront de grandes avancées dans le domaine du transfert et de la sécurisation d’informations, et de la communication quantique.

L’équipe du professeur Windpassinger a également travaillé sur un moyen de transporter un nuage d’atomes à basse température, via des rayons laser qui génèrent un tunnel optique. Dans ce tunnel, le nuage d’atomes est transporté de manière stable, sans grande perte ni variation de température, et avec une très grande précision quant au positionnement des atomes.

En combinant les résultats de cette recherche avec ceux de la précédente, les scientifiques sont parvenus à transporter les nuages d’atomes qui, eux-mêmes, emmagasinent les informations de la lumière. Ainsi, ces informations pourront être transportées et restituées sans altération.

Au train où avance la recherche, nous pourrions retrouver cette technologie dans la vie de tous les jours bien plus tôt que nous le pensons.

Mots-clés physique