Ces scientifiques ont mis la main sur la première preuve de l’utilisation d’outil par un oiseau de mer

Si l’observation de l’emploi de différents outils par les oiseaux, à l’instar des corbeaux ou des perroquets, est devenue presque courante pour les chercheurs, la première preuve de l’utilisation d’un bâton par un oiseau de mer, en l’occurrence un macareux, vient d’être rapportée par des scientifiques de l’Université d’Oxford et du South Iceland Nature Research Center.

Les chercheurs ont été impressionnés par cette découverte, car, en effet, des recherches précédentes ont suggéré qu’avec des cerveaux particulièrement petits, les macareux semblaient être incapables de se servir d’outil.

Crédits Pixabay

Les résultats de ce travail effectué par Annette Fayet, Erpur Snær Hansen et Dora Biro ont été publiés dans les Actes de l’Académie nationale des sciences (PNAS) en début de semaine.

Un petit bâton pour se soulager des démangeaisons

Bien que la preuve faisait encore défaut, les chercheurs sont, depuis quelques années, convaincus que les oiseaux de mer peuvent bien  utiliser d’outils.

En fait, l’une des chercheuses a pu observer il y a quatre ans, un macareux qui se grattait le dos avec un petit morceau de bois. La preuve aurait donc pu être rapportée plus tôt, mais elle n’avait pas de caméra pour filmer le spectacle.

Néanmoins, ce problème de preuve est aujourd’hui résolu grâce à une vidéo prise par l’équipe de Fayet. L’enregistrement montre clairement un macareux qui se gratte le dos à plusieurs reprises avec un bâton.

Un outil plus efficace que le bec pour se gratter le dos

Selon les détails fournis par l’équipe de chercheurs, la scène a été filmée à Grimsey, sur un site situé à 40 km au nord de la côte de l’Islande, une petite île dans laquelle « les oiseaux souffrent de parasite présent dans leurs plumages ».

Ces scientifiques avancent donc que les bâtons pourraient être plus pratiques que les becs pour se gratter le dos. De plus, les becs de ces oiseaux semblent être moins pointus et ne peuvent pas bien atteindre certaines parties du dos.

Ainsi, cette vidéo constitue non seulement la première preuve d’utilisation d’outils par les macareux, mais également la « toute première observation d’un oiseau de toute nature utilisant un outil pour se gratter ».

Mots-clés éthologie