Ces scientifiques veulent vous aider à oublier votre ex

Pas facile de se remettre d’une rupture surtout lorsqu’il s’agit d’une relation de longue date. Des scientifiques américains de l’université du Missouri pensent cependant avoir trouvé la solution pour aider à surmonter un chagrin d’amour.

Les chercheurs de St Luois ont mené des recherches concernant des stratégies cognitives post-rupture qui permettent d’oublier définitivement son ex-partenaire.

Les stratégies cognitives ont été testées sur 24 participants âgés de 20 à 37 ans. Tous ont le point commun de sortir d’une longue relation dont la durée moyenne est de 2,5 ans. Les sujets ont été invités à essayer plusieurs techniques pour surmonter leur tristesse suite à la séparation.

L’étude a été publiée dans le Journal of Experimental Psychology : General au mois de mai dernier.

Oublier son ex en trois étapes

Les stratégies proposées par les chercheurs de l’université du Missouri – St. Louis se découpent en trois techniques distinctes. La première, baptisée « réévaluation négative, » consiste à dire et penser du mal de son ex-partenaire. Vient ensuite la deuxième étape appelée « réévaluation des sentiments amoureux » dont l’objectif est d’accepter sans jugement le fait d’éprouver des sentiments pour son ex.

La troisième étape consiste ensuite à se distraire et penser à des choses positives qui n’ont aucun rapport avec son ex. Concernant cette technique, Sandra Langeslag, auteure de l’étude, explique que la distraction est une forme d’évitement efficace pour oublier rapidement un chagrin d’amour.

Les sujets doivent regarder une photo de leur ex pendant que l’intensité de leurs émotions est enregistrée avec un électroencéphalogramme. Ils sont ensuite invités à répondre à un questionnaire.

Des stratégies post-rupture efficaces

Les techniques proposées par Sandra Langeslag et son équipe sont globalement payantes. Les trois étapes ont permis de réduire la douleur émotionnelle lorsqu’à la fin des tests, les participants ont été confrontés aux photos de leur ancien amour. Selon Langeslag, le mérite revient surtout aux étapes numéro un et numéro trois, soit la réévaluation négative et la distraction.

La réévaluation négative a aidé les sujets à réduire les sentiments amoureux qu’ils éprouvent encore pour leur ex. Quant à la distraction, elle les a aidés à se sentir plus heureux.

C’est avec fierté que Sandra Langeslag chante les louanges de cet ensemble de stratégies qu’elle qualifie de « régulation amoureuse. » En faisant appel à « des stratégies comportementales et cognitives pour influer sur l’intensité des sentiments amoureux, » les exs passent vite aux oubliettes !