Ces sites pour adultes risquent d’être bloqués en France

Pornhub, XNXX, YouPorn, xHamster et xVidéos ont peut-être un peu de souci à se faire. NextInpact a en effet appris qu’une requête avait été déposée par deux associations de protection de l’enfance. Elles assignent les principaux fournisseurs d’accès français à mettre en place des procédures de blocage pour plusieurs sites pour adultes.

La liste est assez longue et elle comporte plusieurs ténors du genre. Pornhub en fait bien entendu partie, de même pour YouPorn, xHamster, xVidéos ou encore XNXX et Tukif.

Un homme se tenant le visage dans les mains
Image par StockSnap de Pixabay

Dans leur assignation, les associations e-Enfance et la Voix de l’enfant déplorent que ces sites n’imposent pas de restrictions d’accès. Il faut en effet rappeler que ces portails se contentent d’afficher un message demandant à l’internaute s’il est bien majeur.

Un simple clic sur le bouton dédié suffit donc à montrer patte blanche et à accéder à leur catalogue.

Les gros sites pour adultes bientôt bloqués en France ?

C’est évidemment un problème. Les adolescents et les enfants sont du même coup exposés très jeunes à ces contenus, ce qui peut avoir des répercussions importantes sur la construction de leur sexualité. Notamment sur leur rapport à l’autre.

Pour l’instant, bien sûr, rien n’est décidé. Les fournisseurs d’accès seront assignés le 9 septembre. Ils devront alors répondre devant le président du tribunal judiciaire de Paris.

Leur demande risque cependant d’être entendue. Encore plus avec le scandale qui a touché Pornhub en fin d’année dernière. Une enquête menée par le Times a en effet conduit à la découverte de nombreux contenus illicites présents au catalogue du service.

Un blocage qui risque d’être limité

Des vidéos de revenge porn, mais aussi des séquences dépeignant des rapports sexuels avec des personnes mineures.

Suite à la publication de l’article, Visa et MasterCard avaient d’ailleurs suspendu leurs accords avec le site, ce qui avait conduit ce dernier à se débarrasser de tout le contenu mis en ligne par les utilisateurs non enregistrés – soit la majeure partie de son catalogue.

Il faut également rappeler que nos voisins européens semblent eux aussi décidés à restreindre l’accès à ces sites. L’Allemagne, notamment. Dans ce contexte, il ne serait pas surprenant de voir la France prendre une décision similaire. Dans ce cas, beaucoup de sites devraient être touchés.

Les fournisseurs de VPN se frottent les mains

Néanmoins, les mesures de blocage préconisées restent assez simples à contourner. Il suffit en effet de changer les DNS de sa connexion ou de passer par un VPN pour outrepasser ces limitations.

Du côté des sites concernés, en tout cas, la situation risque de devenir de plus en plus compliquée. D’autant que les outils de vérification de l’âge ne se marient pas spécialement bien avec la confidentialité des données.

On imagine sans peine que de nombreux Français et Françaises hésiteraient à montrer une copie de leur carte d’identité pour accéder à ces sites.