Ces tentacules connectés vous aideront peut-être à conclure

Le Ripple est un produit à la fois bizarre, original et atypique. Ces drôles de tentacules connectés n’ont en effet qu’un seul but : vous aider à trouver l’âme sœur et à conclure. Comment ? Grâce à des caméras placées à des endroits stratégiques et à un système sensoriel couplé à de puissants algorithmes développés spécialement pour l’occasion.

Ce n’est pas une révélation, mais les technologies ont parfois la fâcheuse tendance à nous isoler les uns des autres.

Tentacules connectés

Ces tentacules sont plus intelligents que vous le pensez.

Il suffit d’ailleurs de se rendre dans un bar ou même dans un restaurant pour s’en rendre compte. Les gens passent de plus en plus de temps le nez collé sur l’écran de leur smartphone.

Des tentacules colorés sur les épaules

Quatre étudiants du Royal College of Arts de Londres ont donc eu l’idée de créer un appareil connecté capable de rapprocher les gens.

La tâche n’a pas été aisée, mais ils ont fini par parvenir à leurs fins et par accoucher d’un produit totalement décalé : le Ripple.

L’appareil se présente sous la forme d’un harnais métallique dont la structure viendra reposer sur nos épaules. Plusieurs tiges colorées ressemblant à des tentacules sont accrochées au niveau des épaules. Le produit semble purement décoratif, mais ce n’est évidemment pas le cas et il embarque ainsi deux caméras situées de chaque côté.

Couplées à des optiques grand-angles, ces dernières sont capables d’observer l’environnement dans lequel se trouve l’utilisateur.

L’environnement, et surtout les gens qui le composent. Ces caméras sont en effet couplées à un système de reconnaissance faciale capable d’analyser les traits d’un individu pour déterminer ses émotions. Lorsque le système repère des regards insistants, il envoie directement un signal à d’autres capteurs placés à l’intérieur du harnais.

Des caméras et des algorithmes

D’après les instigateurs du projet, ces derniers seront capables de déterminer si l’attirance est réciproque. Si c’est le cas, alors un signal sera envoyé aux tentacules situés sur les épaules et ces derniers commenceront à onduler, un peu comme une parade nuptiale.

Le truc, c’est que tout cela reste très théorique. Les étudiants évoqués un peu plus haut ne donnent aucun détail technique et ils n’expliquent pas non plus le fonctionnement de leurs algorithmes.

Toutefois, ce n’est pas très grave, car le produit n’est pas disponible sur le marché et il ne le sera sans doute jamais. Il tient en effet davantage de l’expérience sensorielle que du véritable produit connecté. On n’est donc pas près de le retrouver sur l’étal d’un Darty ou d’un Boulanger et ce n’est pas spécialement grave en fin de compte.

Encore que, dans le RER D, ce harnais ferait sans doute des ravages.

Mots-clés insolite