C’est confirmé, le Spinosaurus aegyptiacus était bien une espèce aquatique

Les découvertes faites sur l’emplacement de l’ancienne rivière Kem Kem, au Maroc, apportent selon des paléontologues, la preuve que le Spinosaurus aegyptiacus était une espèce exclusivement aquatique.

Les théories concernant le Spinosaurus aegyptiacus, un théropode de 15 mètres de long qui a vécu dans la partie nord de l’Afrique au Crétacé, suggéraient en effet que ce reptile était une espèce semi-aquatique, passant plus de temps dans l’eau que sur la terre ferme.

Crédits Pixabay

Mais la récente découverte de restes fossilisés de ce dinosaure, notamment des éléments de dentitions, dans le lit de l’ancienne rivière marocaine va dans le sens d’un habitat aquatique.

Une douzaine de milliers de dents ont été découvertes

Une telle découverte indique bien que jusqu’à présent, on ne sait pas encore tout des dinosaures et de leurs modes de vie. Ainsi, l’abondance des dents retrouvées dans le lit de cette rivière vient confirmer le caractère exclusivement aquatique du Spinosaurus aegyptiacus.

Un peu moins de la moitié, soit 45 % des 12 000 pièces ont été confirmées comme appartenant à cette espèce de dinosaure. Ce qui a permis aux paléontologues d’isoler de nouvelles caractéristiques concernant ses dents. Selon Aaron Quigley, coauteur de l’étude, elles ont des surfaces assez particulières, arborant une forme arrondie en croix qui se reflète à la lumière.

En plus, les chercheurs ont découvert que l’apparence de sa queue s’était adaptée pour prendre une forme plus pratique pour un déplacement en milieu aquatique.

Ce reptile était bel et bien une espèce aquatique

Ces dents fossilisées de Spinosaurus aegyptiacus permettent de soutenir que cette rivière était à l’époque le lieu de vie (et aussi de décès) de cette espèce. David Martill, coauteur de l’étude, indique en effet qu’un animal qui vit dans l’eau est plus susceptible d’y laisser ses restes que des espèces qui ne font que boire ou se nourrir à son rivage.

Ce dernier de préciser : « Ce grand nombre de dents trouvées dans le lit de la rivière révèle que les Spinosaurus aegyptiacus étaient présents en grand nombre. (…) Nous ne connaissons aucun autre endroit où tant de dents de dinosaures ont été retrouvées conservées dans la roche ».