Cet Allemand a passé 42 heures dans un jeu de réalité virtuelle

Andreas Hauber, un développeur de jeux allemand, a passé 42 heures de suite dans le monde virtuel de Skyrim VR en portant un casque à réalité virtuelle HTC Vive Pro. Ce sera, si c’est officiellement confirmé, un nouveau record du Guinness World.

Le précédent record était détenu par le YouTubeur, Jack McNee, qui a passé 36 heures, deux minutes et 16 secondes dans le programme de dessin virtuel Tilt Brush.

En 2016, un autre allemand, nommé Thorsten Wiedemann, a réussi à jouer 48 heures d’affilée en utilisant son casque VR. Malheureusement, son expérience n’a pas été documentée selon les règles de Guinness, donc pas de record pour lui. Selon VRODO, Hauber, lui a bien respecté les règles de Guinness World et qu’il est donc fort probable qu’il soit inscrit dans le fameux livre des records.

Le développeur a donc réalisé cet exploit vraiment dans le but de battre un record.

Des règles très strictes à respecter

Andreas Hauber est un passionné de réalité virtuelle. Il affirme avoir battu le record mondial du plus long marathon VR, un titre qui appartient encore officiellement à l’Australien, Jack McNee. Hauber a passé 42 heures à jouer à Skyrim VR pour sa tentative de record du monde. Selon VRODO, Hauber a bien respecté « les règles les plus strictes de Guinness. »

Ces règles stipulent qu’il était obligatoire d’enregistrer l’acte. Il était également nécessaire qu’il y ait la présence de témoins indépendants pour documenter chaque étape de l’essai. La tentative de Hauber a été réalisée sous les yeux de plus de 20 témoins.

Toujours pour respecter les règles, Hauber n’a pas été autorisé à dormir pendant son temps passé en Skyrim VR.

Un record qui se fait attendre

Aucun « mods » n’était autorisé et une certaine forme d’entrée de contrôleur était requise toutes les 20 secondes. Cette règle date notamment des années 90 et elle était assez simple à surmonter étant donné que même le moindre mouvement du casque VR ou des contrôleurs de mouvement répondait à l’exigence de l’opérateur.

Un peu de répit était cependant permis. Pour chaque heure terminée avec succès, Hauber accumulait des pauses de dix minutes, qu’il pouvait stocker pour aller aux toilettes ou manger. Bien que toutes les chances soient de son côté, le record d’Hauber n’a pas encore été confirmé car Guinness World n’a pas encore fini d’étudier son cas.