Cet enfant a été sauvé grâce à la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle

Dans les hôpitaux, de nombreux patients doivent subir une intervention chirurgicale pour espérer guérir. Cependant, opter pour la chirurgie peut être un choix particulièrement difficile, surtout lorsqu’une vie est en jeu. Pour éclairer la décision des proches du patient, Great Ormond Street Hospital for Children propose une nouvelle technologie. Elle exploite une intelligence artificielle et la réalité virtuelle pour permettre aux parents de visualiser à l’avance le résultat d’une opération sur leur enfant. 

Amanda tient son enfant dans ses bras

Amanda et Judd Michnowiec est le premier couple à avoir testé cette technologie. En fait, leur enfant de six mois, Archie, était atteint de synostose sagittale. Il s’agit d’une anomalie qui cause la fusion prématurée de la suture interpariétale. Les parents ont donc dû choisir entre les risques d’une opération et les effets néfastes que peut causer la maladie. 

Bien que la maladie ne mette pas la vie de leur enfant en danger, elle peut l’empêcher de s’épanouir pleinement. Pour ainsi minimiser les risques, le couple et l’équipe chirurgicale ont recouru à l’aide d’une Intelligence Artificielle (IA)

La réalité virtuelle pour conscientiser les proches  

En se basant sur des images scanner de la tête d’Archie, l’intelligence artificielle a réussi à prédire des effets de la chirurgie. Pour que ce soit possible, l’IA a été alimentée par des données de 60 opérations effectuées durant les sept dernières années.

Ensuite, grâce à un casque de réalité virtuelle, les parents ont pu voir la reconstitution de la tête de leur enfant sous tous les angles. L’expérience immersive leur a permis d’observer préalablement la tête d’Archie après la procédure de remodelage. De plus, ils ont pu réaliser une comparaison avant et après l’intervention

Deux semaines après l’opération, la mère s’est exprimée : 

« Avoir l’opportunité de faire la VR nous a vraiment rassurés sur le fait que nous faisions la bonne chose. Le fait de pouvoir voir “l’avant et l’après” a soulagé la pression. C’était un poids en moins sur nos épaules – mais nous sommes heureux. »
Amanda Michnowiec

Du consentement éclairé des proches

En outre, la nouvelle technologie encourage également les parents à exprimer leur avis au chirurgien sur de potentielles modifications. D’ailleurs, elle leur permet de prendre une décision plus sage.

Le Dr Noor Ul Owase Jeelani est consultant en neurochirurgie pédiatrique à Great Ormond Street Hospital for Children. Selon lui, la technologie a permis au couple de voir plus clair sur ce qui les attendraient.

« Maintenant, lorsqu’ils signent le formulaire de consentement, c’est ce que j’appellerais un consentement véritablement éclairé. »
Dr Noor Ul Owase Jeelani