Cet homme a décidé de vendre toutes ses données Facebook sur eBay

La majorité des revenus de Facebook provient de la vente de publicités. Le succès du réseau social réside dans le fait d’utiliser les données utilisateurs pour cibler les annonces publicitaires. Cette stratégie n’est pas exempte d’abus comme l’illustre l’affaire Cambridge Analytica.

Cela dit, même un tel scandale n’a fait légèrement diminuer la valeur nette de Facebook.

facebook-wifi

Étant donné tout le remue-ménage autour des données utilisateur, Oli Frost, âgé de 26 ans, a décidé de mettre en vente toutes ses données Facebook. Le jeune homme a notamment expliqué que si ses informations personnelles sont si importantes pour des entreprises, alors pourquoi ne pas en profiter soi-même ?

L’auteur et développeur a donc mis ses informations Facebook aux enchères sur eBay pour voir combien cela vaut vraiment et les résultats sont surprenants.

Le contenu des données mises aux enchères

Dans une liste publiée sur le site d’enchères en ligne samedi dernier, Frost a proposé à la vente toutes ses données personnelles à partir d’un prix de base de 99 cents. Ses données ont été extraites en utilisant un outil de Facebook qui permet à quiconque de télécharger un dossier complet de son activité sur le réseau social.

Selon la liste de Frost, les données comprennent « tous les commentaires, les posts et les inepties depuis l’âge de 16 ans, » « les photos datant de quand j’avais une frange et écoutais Billy Talent. » Mardi après-midi, les enchères sont passées à près de 400 $ après 40 enchères. Malheureusement, eBay a supprimé l’annonce avant que les utilisateurs ne puissent surenchérir.

Oli Frost : qui est-il ?

Frost n’est pas étranger aux buzz sur internet. Il est derrière Lifefaker, l’application qui rend la vie parfaite sur les médias sociaux, ainsi que Flopstarter, une plateforme de crowdfunding pour les mauvaises idées. L’idée de laisser des étrangers acheter ses photos de ses 16 ans, le nom et l’adresse de tous les membres de sa famille est probablement son idée la plus audacieuse.

Frost a dit qu’il ne s’inquiétait pas de la façon dont ses données pourraient être utilisées. Dans son annonce, il refuse au plus offrant « l’autorisation de voler mon identité et d’ouvrir un magasin de bonbons. » Frost a également dit qu’il avait l’intention de donner tout l’argent à l’Electronic Frontier Foundation, une organisation à but non lucratif luttant pour les droits numériques et la vie privée sur internet.

Mots-clés facebookweb