Cet homme a dépensé plus de 100 000 $ pour cryoniser toute sa famille

Dennis Kowalski a fait beaucoup parler de lui la semaine dernière après avoir annoncé publiquement son intention de cryoniser sa femme et ses trois enfants après leur mort pour leur offrir – hypothétiquement – une seconde vie dans quelques siècles.

La cryogénie occupe une place importante dans nos sociétés modernes. Elle est utilisée pour conserver nos aliments, mais également pour suspendre l’évolution de certaines cellules.

Cryonie

Les médecins l’utilisent en effet depuis plusieurs décennies pour conserver des tissus ou même du sperme.

La cryogénie, un domaine d’étude aux multiples applications

Les années passant, la cryogénie a donné vie à un autre domaine d’étude un peu plus controversé : la cryonie.

La cryonie repose sur le même principe, mais elle s’applique cette fois à l’ensemble de l’organisme et elle a ainsi principalement pour but de suspendre le vieillissement ou la décomposition du corps dans le but de le ressusciter ou de le guérir.

Cette pratique ne fait évidemment pas l’unanimité et elle est même très décriée dans la communauté scientifique.

Dennis Kowalski s’intéresse depuis longtemps à la chose et cela n’a rien d’étonnant, car l’homme est à la tête de la Cryonics Institute, une organisation à but non lucratif dont le but consiste principalement à favoriser l’émergence de ces technologies.

Fermement convaincu du potentiel de la technologie, l’homme a donc pris la décision de souscrire une assurance pour faire cryoniser sa femme et ses trois enfants à leur mort, le tout pour un montant de 140 000 $.

140 000 $ pour se faire cryoniser avec sa famille

Pour lui, cette décision s’imposait d’elle-même. Il espère en effet que son initiative favorisera des avancées dans le secteur et permettra à sa famille de démarrer une nouvelle vie dans quelques années.

Dennis n’a pas pris cette décision tout seul. Sa femme et ses trois fils ont été associés au projet dès le départ et ils ont bien évidemment donné leur accord pour être cryonisés. Ils restent d’ailleurs libres de quitter le programme au moment de leur choix et ils ne seront donc pas contraints de suivre leur père ou mari dans sa cuve.

Jusqu’à présent, aucun corps cryonisé n’a pu être ramené à la vie. Toutefois, certains spécialistes comme Robert A. Freitas Jr. estime que la technologie sera mature dès 2040.

Mots-clés cryogénie