Cet homme veut battre le fameux singe de Neuralink à “Pong”

Le mois dernier, la vidéo d’un primate jouant à Pong grâce à seule force de ses pensées a fait le buzz sur la toile. Si ce primate a réussi cet exploit, ce fut grâce à un implant cérébral mis au point par Neuralink, la firme neurotechnologique d’Elon Musk.

Mis au fait de cet exploit, Nathan Copeland souhaite désormais se mesurer au célèbre singe de Neuralink sur ce jeu d’arcade des années 70. Pour la précision, Copeland est paralysé et dispose également d’une puce cérébrale, mise au point cette fois par une autre entreprise.

(Capture YouTube)

En attendant la réponse de Neuralink, Copeland se prépare déjà à faire face à son adversaire animal.

Nathan Copeland attend impatiemment un retour de Neuralink

Depuis 2020, Nathan Copeland dispose d’un implant cérébral, baptisé Matrice Utah. Cette technologie lui permet d’effectuer diverses tâches, comme surfer sur Internet ou dessiner par le biais d’une tablette.

Mais cette technologie lui permet également de jouer à des jeux vidéo, tels que Sonic the Hedgehog, le fameux hérisson bleu. Justement, en voyant le singe de Neuralink exceller sur Pong, Copeland s’est demandé s’il pouvait faire le poids. Le seul moyen de connaître le fin mot de l’histoire étant bien évidemment de se frotter à ce dernier.

Ce qui a conduit Copeland a défié le célèbre singe de Neuralink. Si le match se fait, ce sera une première dans toute l’histoire. À la clé, une confrontation entre un homme et un primate tous les deux dotés d’un implant cérébral. En attendant la réponse de Neuralink, Nathan Copeland s’entraîne déjà, tout en espérant que le match du siècle aura bien lieu.

Un match qui ne pourra qu’être bénéfique pour chaque partie

Pour information, Copeland dispose d’un compte Twitch, crossbred900. Cette confrontation, si elle se fait, pourrait très bien jouer en faveur de l’audience de ce dernier, outre la retransmission sur d’autres plateformes, comme YouTube par exemple.

De l’autre côté, la visibilité d’un tel match ne pourra qu’être utile pour Neuralink et pour la firme qui a développé la Matrice Utah. Avec le buzz que cela générera, les applications potentielles des implants cérébraux seront mises en avant. Un coup de boost non négligeable pour le secteur de la neurotechnologie.

Mots-clés neuralink