Cette année, le NPD évoque des ventes “phénoménales” de Xbox One X aux Etats-Unis

Après des années à raser les murs sur la question des ventes de sa Xbox One, Microsoft pourrait enfin commencer à se sortir d’affaire dans sa lutte contre le monde PlayStation. Si l’on voit mal le géant de Redmond rattraper entièrement le retard accumulé face à Sony et l’écrasant succès de sa PlayStation 4 depuis 2013, NPD – un cabinet d’analyses américain -, avance que les performances commerciales de la Xbox One X aux États-Unis sont “phénoménales” cette année.

Cette annonce intervient alors que la firme ne communique plus les chiffres de ventes de ses Xbox One depuis des années, et que cette triste règle s’étend malheureusement au cas de la One X, lancée il y a un peu plus d’un an maintenant. A la place, Microsoft se contente d’évoquer des chiffres flatteurs, comme le nombre d’abonnés au Xbox Live, le chiffre d’affaires global de sa division Gaming (en hausse de 44% sur le dernier bilan trimestriel de la firme), ou les revenus de sa branche “software and services“.

Microsoft enfin sorti d’affaire avec sa Xbox One ? Au travers de la One X, la chose est bien engagée assure NPD, qui précise que les ventes de la console cette année sont “phénoménales” outre-Atlantique.

Bonne nouvelle également, toujours en provenance de Mat Piscatella, la Xbox One S parviendrait – elle aussi – à remonter la pente et à faire oublier le lancement cahoteux de la Xbox One originale il y a maintenant 5 ans. Enthousiaste, l’analyste de NPD n’hésite pas à parler d’un “revirement mid-gen jamais observé sur le marché auparavant“.

Jouer la carte de la puissance de feu, un argument qui fait mouche aux États-Unis…

Cette année, la Xbox One montre la plus grosse croissance des trois plateformes actuelles [Xbox One, PS4, Switch] en termes de ventes aux États-Unis, et la Xbox One X s’est illustrée de manière phénoménale“, commente Piscatella dans son tour d’horizon du marché. “D’une année sur l’autre, une croissance de cette importance n’a jamais été vue par le passé. Elle est la résultante du lancement de la Xbox One X et des efforts [déployés par Microsoft] pour proposer du nouveau contenu. Il s’agit d’un revirement mid-gen jamais observé sur le marché auparavant. C’est phénoménal, même si Microsoft n’est pas leader sur le marché”, poursuit-il.

Comme le pointe Windows Central, l’argument de la puissance est crucial dans le cas de la Xbox One X, qui parvient dans bien des cas à battre à plate couture la PlayStation 4 Pro sur le terrain des performances en jeu. Dernièrement, la machine de Microsoft s’était montrée nettement plus efficace pour animer Red Dead Redemption 2, en proposant aux joueurs une expérience en true 4K, contre une simple définition upscalée chez Sony. Plus éclatant peut-être, sur We Happy Few, la Xbox One X est capable de sortir une image en 4K native, tandis que sa concurrente se contente d’une simple définition 1080p.

Mots-clés microsoftXbox One X