Cette application permet de savoir si l’on peut mélanger ou non certains produits chimiques

Il est connu que les produits chimiques peuvent s’avérer très dangereux lorsqu’ils sont mélangés. Ils sont en effet capables de causer des problèmes tels que des brûlures, des incendies et même des explosions.

Selon les statistiques du CDC (Centers for Disease Control and Prevention), on compte chaque année près de 4 500 personnes blessées à cause de l’utilisation d’un mélange de produits chimiques incompatibles pour nettoyer les piscines.

Crédits Pixabay

Environ la moitié de ces cas se sont passés dans des maisons tandis que les autres ont pour la plupart eu lieu dans des usines et laboratoires.

Comment faire alors si l’on doit absolument utiliser des produits chimiques, mais que l’on ne sait pas comment procéder ? Un nouveau programme informatique développé par des ingénieurs de l’Université de Californie, Riverside, serait peut-être la solution à ce problème.

Le programme en question s’appelle « ChemStor », et c’est une nouvelle technologie open source qui fonctionne en utilisant la base de données de l’Environmental Protection Agency. Une base de donnée qui inclut jusqu’à 9 800 produits chimiques différents et organisés en plusieurs groupes de réactivité.

Comment fonctionne le ChemStor ?

Le programme créé par les chercheurs fonctionne sur un système d’allocation de registre de coloration graphique. Les ressources sont colorées et organisées par le système de telle sorte que les points adjacents appelés nœuds qui partagent un bord ne peuvent pas être de la même couleur.

Selon les explications des scientifiques, c’est la même idée que pour la conception d’une carte. « Sur une carte des États-Unis, par exemple, deux États adjacents ne partagent jamais la même couleur, ce qui les rend faciles à distinguer » a expliqué William Grover, coauteur de l’étude et professeur adjoint en bio-ingénierie à Marlan and Rosemary Bourns College of Engineering.

Le système construit alors un graphe montrant l’interaction chimique en se basant sur les groupes de réactivités donnés par la base de données. Il donne ensuite une couleur aux différents produits en veillant à ce que ceux qui ne peuvent pas se mélanger n’aient pas la même couleur.

ChemStor vérifie s’il existe suffisamment d’espace dans les  conteneurs de stockage ou de déchets. Puis, il classe tous les produits de la même couleur dans les conteneurs, c’est-à-dire ceux qui ne risquent pas de former des combinaisons dangereuses quand ils sont rangés ensemble.

Ensuite, l’application avertit l’utilisateur au cas où il n’existerait pas de configuration sûre pour le stockage ou l’élimination des produits en question.

Des mises à jour prévues

Pour le moment, ChemStor est disponible uniquement dans une interface de ligne de commande. Pour pouvoir utiliser l’application, l’utilisateur doit entrer manuellement dans un ordinateur les types de produits chimiques ainsi que la quantité d’espace de stockage.

Afin de rendre l’outil plus pratique pour les utilisateurs, les ingénieurs ont prévu de faire quelques mises à jour. À titre d’exemple, il y aura le développement d’une application pour smartphones qui pourra utiliser la caméra afin de collecter des informations sur les produits et les options de stockage. Il y aura également l’intégration d’assistants vocaux numériques dont certains sont déjà en développement pour aider les chimistes dans leur travail.

Les détails sur l’application ChemStor ont été publiés dans la revue Journal of Chemical Information and Modeling le 22 janvier 2020 dernier.