Cette astuce fera de vous un meilleur orateur

Lorsque vient le moment de faire une présentation orale, beaucoup font face à un problème d’organisation des idées. Celles-ci peuvent être si nombreuses qu’il est parfois difficile de créer un ensemble cohérent. Quand il n’y a aucune idée directrice à laquelle se rattacher, la préparation du speech est d’autant plus compliquée.

L’idée directrice est constituée d’une vision, d’une perspective ou d’une pensée qui sert de colonne vertébrale à la présentation. Selon Chris Anderson, responsable de TED, cette idée directrice est un « don » venant de l’orateur destiné à l’audience. C’est ce qui différencie un discours mémorable d’un discours médiocre. Dans son livre « TED Talks : The Official Guide to Public Speaking », Anderson indique que la chose qui importe le plus lors d’un discours public, ce n’est pas la confiance en soi ou encore la présence sur scène, c’est d’avoir quelque chose qui vaut la peine d’être dit.

Un micro à un bureau
Image par Izwar Muis de Pixabay – image recadrée

Sans l’idée principale, on peut se perdre dans toutes les pensées que l’on a lorsqu’on prépare son discours. A la fin, on va juste finir par monter quelque chose que l’on va appeler présentation orale mais qui aura peu d’impact sur l’audience. Il est ainsi important de se concentrer sur l’idée principale ou directrice pour pouvoir communiquer avec force et de façon précise. L’astuce suivante vous aidera à devenir un meilleur orateur en éliminant les distractions pour pouvoir s’attaquer directement au cœur du message.

Bien choisir son sujet

La première chose à faire lorsqu’on prépare un speech, c’est de décider du sujet sur lequel on va se concentrer. Généralement, on choisit un domaine dans lequel on est en quelque sorte un expert. Puis, il faut déterminer ce qui nous inspire par rapport au sujet, ou encore ce qui nous dérange. Par exemple, si l’on est un expert en santé, on peut par exemple parler du fait que l’on croit au pouvoir des glucides et ainsi se concentrer là-dessus.

Parmi les exemples célèbres de Ted Talk, il y a eu celui d’Arianna Huffington, écrivaine et businesswoman, qui a réfuté l’idée que le surmenage est le prix à payer pour réussir. Au cours de sa prise de parole, elle a indiqué que nous sommes actuellement en pleine crise de manque de sommeil. Selon elle, des employés qui manquent de sommeil ne signifient pas des employés plus productifs. Ils sont plutôt plus fatigués.

Elle explique dans son speech pourquoi c’est un problème et quelle est la solution.

A lire aussi : 5 conseils pour mieux parler en public

La phrase importante

Lorsqu’on a choisi un sujet, il faut se poser la question : Est-ce que je peux exprimer ma position ou mon idée principale à l’aide d’une seule phrase ? Si l’on prend le cas de Huffington, après avoir analysé les données, elle a pu condenser son message en une seule phrase qui est la suivante : « C’est uniquement en renouvelant notre relation avec le sommeil que l’on pourra reprendre le contrôle de nos vies ».

Lorsqu’on résume son message en utilisant une seule phrase, la rédaction du speech sera plus fluide. Les points importants seront également plus faciles à arranger. Lors d’un discours, la phrase unique aura le même rôle qu’un phare qui va guider l’orateur par rapport aux informations à garder et à supprimer.

Selon James C. Humes, ancien rédacteur de discours politiques, dans son livre « Speak Like Churchill, Stand Like Lincoln », que vous participiez à un petit-déjeuner de travail avec des investisseurs potentiels ou que vous donniez une présentation orale sur un produit, la première chose à faire est de déterminer le message principal que vous voulez faire passer.