Cette crise sanitaire aura été (très) profitable pour Corsair, porté par la vente de composants informatiques et de périphériques

En marge des effets néfastes du COVID-19 sur l’économie mondiale en général, certains secteurs semblent tirer profit de la crise sanitaire actuelle. C’est par exemple le cas de Corsair Gaming, l’entreprise américaine de matériels et de composants dédiés au jeu.

Corsair a, en effet, récemment déposé ses documents d’introduction en bourse, indiquant un bénéfice d’une vingtaine de millions de dollars pour le premier semestre de cette année. Pour Corsair, les affaires ont apparemment été très bonnes, la hausse de la demande due au nouveau mode de vie et dictée par la lutte contre la pandémie y étant pour beaucoup.

Un gamer équipé d'un casque

Crédits Pixabay

On apprend aussi que le spécialiste des modules RAM et des matériels gaming ne compte pas investir dans le segment mobile afin de ne pas s’exposer à un risque de baisse de la demande.

Un bénéfice de 23,8 millions de dollars entre janvier et juin 2020

Même avec des difficultés financières au cours des dernières années, Corsair a réussi à tirer son épingle du jeu en réalisant un bénéfice d’un milliard de dollars à la fin de l’exercice 2019.

Mieux encore, la crise sanitaire survenue cette année a été très bénéfique pour l’entreprise qui, au cours des deux premiers trimestres, a fait un bénéfice de 23,8 millions de dollars, portée par une hausse de la demande. Selon les explications, cette hausse est « généralement due aux exigences de confinement causé par le COVID-19 ».

Ainsi, la firme est parvenue à se hisser à une place de choix sur le marché des mémoristiques et des composants informatiques dédiés au gamin, en l’occurrence tout ce qui a trait à la performance des machines (boîtiers PC, alimentation, ventilateurs, mémoristiques, etc.) , sans oublier les périphériques dédiés annexes (souris, claviers, casques, etc.).

Corsair ne compte pas fabriquer des équipements mobile gaming

« Corsair n’a pas l’intention de développer des équipements spécialement conçus pour les joueurs qui utilisent des appareils mobiles ou des tablettes » a déclaré un responsable de la société, via The Verge.

Contrairement à son concurrent Razer, Corsair n’envisage donc pas de se mettre à la vente de matériels pour mobile gamin dans le futur.

D’ailleurs, investir dans ce segment pourrait « réduire la demande pour ses produits PC et consoles de jeu », avec l’avènement du cloud gamin, selon toujours la firme.

Néanmoins, la société pense s’en sortir avec la vente de ses produits actuels (et peut-être avec l’aide du coronavirus). Ce qui lui a d’ailleurs permis jusqu’à maintenant de bénéficier d’une « croissance des revenus à deux chiffres».

Mots-clés corsair