Une femme avait 14 vers parasites logés dans l’oeil

Une femme âgée de vingt-six ans, domiciliée dans l’Oregon, avait quatorze vers parasites logés dans l’œil. Elle a réussi à en extirper un, huit jours après qu’elle se soit plainte d’une irritation dans l’œil. Il a fallu vingt jours aux médecins et à la patiente pour extraire tous les vers. Huit ont été enlevés par la patiente elle-même. Les six autres ont été extraits manuellement par les médecins.

Ces derniers ont identifié le parasite comme un Thelazia gulosa. Celui-ci est assez commun dans le nord des États-Unis et le sud du Canada, du moins chez les bovins. Le ver est généralement transmis par des mouches qui se nourrissent du liquide qui lubrifie le globe oculaire. Ce qui est étonnant, c’est que jusqu’ici, ce parasite ne s’est jamais attaqué aux humains.

Lentille Google

Les scientifiques qui ont examiné le cas ont publié un rapport dans le Journal américain de médecine et d’hygiène tropicales.

Une espèce à ajouter à la liste

« Les cas d’infections par les vers parasitaires des yeux sont rares aux États-Unis, ce cas s’est avéré être une espèce de Thelazia qui n’a jamais été signalé chez l’homme », a expliqué Richard Bradbury de la Division des maladies parasitaires et le paludisme de la CDC, auteur principal du rapport de cas.

« Auparavant, on pensait qu’il n’y avait que deux espèces différentes de ces vers (Thelazia) oculaires qui ont infecté les humains dans le monde entier Maintenant, nous devons ajouter Thelazia gulosa, au troisième à la liste », a-t-il poursuivi.

Ils peuvent causer la cécité

« Nous avons immédiatement pensé que cela pourrait être Thelazia californiensis parce que c’est la seule espèce connue pour infecter les humains aux États-Unis », a affirmé Bradbury.

« Ce n’est qu’après avoir examiné plus attentivement que nous avons fait des différences d’anatomie qu’il ne pouvait pas s’agir de T. californiensis. Nous avons dû revenir à des articles publiés en allemand en 1928 pour aider à identifier ce ver comme Thelazia gulosa », a-t-il raconté.

Selon les médecins, il est facile de se débarrasser de ces parasites de moins de treize millimètres, soit la longueur d’un demi-pouce. Néanmoins, ils ont précisé que le Thelazia gulosa n’en est pas moins dangereux. Ces vers parasitaires pourraient même mener à la cécité.

Mots-clés médecinesanté