Cette femme est amoureuse… d’une gare ferroviaire

Carol Santa Fe a la quarantaine bien entamée et elle vit une belle histoire d’amour avec une gare californienne. Elle s’est même mariée avec et elle prétend avoir eu plusieurs rapports sexuels très stimulants avec l’édifice.

Carol travaille comme bénévole dans une association basée à San Diego. Chaque semaine, elle passe plusieurs heures dans le bus pour se rendre à la Gare de Santa Fe. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle ne va pas là-bas pour rendre visite à un ami, à un proche ou même à un membre de sa famille, mais à l’amour de sa vie.

Amour Gare

Cette femme pas ordinaire a en effet développé des sentiments très profonds pour cette gare ferroviaire.

Elle est tombée amoureuse de la gare ferroviaire de sa ville

D’après elle, tout a commencé lors de leur première “rencontre”. Elle n’avait pas plus de neuf ans à l’époque, mais elle a ressenti comme un immense coup de cœur pour l’édifice. Cette sensation ne l’a pas quittée à l’âge adulte. En réalité, elle s’est même considérablement amplifiée à partir de l’adolescence et la femme a donc fini par ressentir de très forts sentiments.

Leur histoire a pris une toute nouvelle tournure en 2015 lorsque Carol a décidé de franchir le pas et de se marier avec l’édifice.

Bien que cette union ne soit pas officiellement reconnue par les pouvoirs publics, notre étonnante amie a décidé de changer son nom et de le remplacer par celui de son époux. Elle se fait depuis appeler Carol Sante Fe.

Chaque soir, après le travail, elle se rend donc sur place pour rendre visite à celle qu’elle appelle Daidra. Elle a pris l’habitude de caresser ses murs et de lui parler à voix basse pour ne pas attirer l’attention des passants, mais il lui arrive aussi de se rendre dans un endroit spécial, situé à la jonction de deux murs de l’édifice. Lorsqu’elle se trouve là-bas, elle a la sensation d’être enlacée et embrasser.

Plusieurs fois, elle a pensé faire l’amour avec la gare, mais elle n’a jamais franchi le pas. Elle estime en effet qu’il serait inconvenant d’avoir des rapports sexuels en public. Lorsqu’elle a besoin de s’unir à l’édifice, elle se contente donc de fermer les yeux et de laisser son esprit vagabonder.

D’autres cas similaires ont été recensés

Carol a déjà eu une relation amoureuse avec un homme fait de chair et de sang, mais elle n’a malheureusement pas duré. C’est d’ailleurs en partie ce qui l’a poussé dans les bras de Daidra. Elle sait en effet que cette dernière ne pourra jamais l’abandonner.

Carol n’est pas la première femme à développer ce type d’attirance. Plusieurs cas similaires ont en effet été recensés par le passé. En 2012, une certaine Amanda Whittaker avait ainsi noué une relation amoureuse avec la Statue de la Liberté. Avant elle, une ancienne militaire avait également noué une relation amoureuse avec la Tour Eiffel et elle avait d’ailleurs elle aussi été amenée à changer de nom pour devenir Erika Eiffel. Toutefois, elle avait été arrêtée après avoir tenté de chevaucher la tour.

Wall Winther est dans le même cas que cette femme. Elle est tombée amoureuse du Mur de Berlin et elle porte elle aussi son nom.

Ces pulsions ne sont donc pas rares et elles ont été étudiées en 2009 par Amy Marsh, une sexologue clinicien. En interrogeant ces femmes, elle avait découvert qu’elles présentaient toutes des troubles proches du spectre autistique. Elle en était même venue à définir ce trouble comme une véritable orientation sexuelle à part entière.

Mots-clés insolitepsychologie