Cette femme passait 18 heures par jour sur Candy Crush

Une maman britannique a perdu son partenaire, son travail et 5000 livres sterling après une période pendant laquelle elle a avoué jouer au jeu Candy Crush pendant 18 heures par jour. Natasha Woolsey, 34 ans, a même oublié de prendre son fils à l’école et de le nourrir correctement.

Ce comportement irresponsable dû à cette addiction a poussé son partenaire à quitter la maison familiale dans le Lancashire.

La mère de famille a été tentée pour la première fois à jouer à ce jeu il y a quatre ans, quand un ami l’a invité à jouer via Facebook. En très peu de temps, le jeu est devenu une véritable addiction. Natasha Woolsey a déclaré: « Cela a brisé notre famille, a poussé le père de mon fils à partir, et même à ce point, je ne pouvais pas m’arrêter. »

Les jeux mobiles comme Candy Crush sont actuellement tout aussi dangereux que les jeux de hasard, comme nous le prouve le cas de cette mère de famille.

Candy Crush : du simple jeu à l’addiction

La dépendance au jeu mobile est un réel problème pour de nombreuses personnes à travers le monde. L’un des jeux les plus addictifs pour tous les groupes d’âge, les données démographiques et géographies est Candy Crush Saga.

Le jeu a été dévoilé par King en 2012 pour Facebook, et par la suite pour Android, iOS et Windows. Avec plusieurs millions de joueurs dans le monde entier, Candy Crush dérive en plusieurs versions : Saga, Jelly ou Soda.

Le système du jeu est très simple, mais particulièrement attrayant, notamment grâce aux effets sonores et visuels. Le nombre de vies pour pouvoir jouer au jeu est limité, mais il est possible d’en avoir plus soit en patientant, en demandant de l’aide aux autres joueurs ou en payant. C’est quand les joueurs commencent à payer que les problèmes commencent.

La triste addiction d’une mère de famille

Il existe plusieurs cas partout dans le monde où la dépendance à Candy Crush a eu des effets très néfastes sur la vie des gens. Le dernier exemple est celui d’une femme qui a tout perdu à cause de cette addiction.

La femme, Natasha Woolsey, habite à Fleetwood dans le Lancashire. Elle a déclaré qu’elle jouait à Candy Crush pendant environ 18 heures par jour et a dépensé près de 5000 £ pour le jeu.

La dépendance était si grave qu’à certains moments, elle se levait en pleine nuit pour jouer. Ce n’est que suite au départ de son petit ami, la perte de son travail et autres effets déplorables sur le bien-être de son fils que Natasha Woolsey s’est rendu compte de son problème. Elle a dû faire appel à un thérapeute pour combattre cette addiction.

Cette mère de famille est loin d’être la seule personne victime de l’addiction à ce type de jeu, puisque le nombre de personnes atteintes de la même addiction est estimé à 700 000 au Royaume-Uni.

Mots-clés insolite