Cette femme transgenre a dépensé 48 000 € pour devenir un dragon

Eva Tiamat Medusa est née au Texas sous le nom de Richard Hernandez. À l’époque où elle était encore un homme, elle occupait le poste de vice-président dans une des plus grosses banques américaines. Après avoir changé de sexe, elle a été diagnostiquée séropositive et elle a alors décidé de donner un tout nouvel élan à sa vie.

Eva Tiamat Medusa a vécu toute son enfance, toute son adolescence et une bonne partie de l’âge adulte dans la peau d’un homme.

Reptile

Elle s’est cependant toujours sentie différente. À la fin des années 90, elle a réalisé qu’elle était en réalité une femme coincée dans le corps d’un homme et elle a donc pris la décision de changer de sexe.

Homme, femme et dragon

La transformation a été longue et douloureuse, mais Eva s’est accrochée de toutes ses forces et elle a fini par atteindre son objectif.

Quelques années plus tard, elle a cependant été diagnostiquée séropositive. Comme elle l’a expliqué elle-même à Wizard of Odd TV, ce diagnostic a fait l’effet d’un véritable séisme dans sa vie. Eva a en effet réalisé qu’elle ne voulait pas mourir dans la peau d’un directeur ou d’une directrice de banque et encore moins dans celle d’un être humain.

Eva a donc entamé une nouvelle série de transformations, cette fois dans l’optique de devenir un dragon. Elle a en effet toujours été fascinée par les légendes entourant ces créatures mythiques et cette décision s’est donc imposée d’elle-même. C’était également une manière pour elle de faire un pied de nez à sa maladie.

Des interventions lourdes

Durant les années suivantes, Eva a subi plusieurs interventions chirurgicales extrêmement lourdes. Elle s’est fait poser huit implants crâniens au niveau du front et des arcades sourcilières et elle a également procédé à l’ablation de ses oreilles et de la plupart de ses dents. Ensuite, elle a fait remodeler son nez afin de l’écraser pour le faire ressembler aux naseaux d’un reptile et elle est passée à plusieurs reprises sous l’aiguille d’un tatoueur afin de dessiner des écailles sur son visage et sur une bonne partie de son corps.

Ensuite, elle a également fait tatouer la partie blanche de ses yeux en vert et elle a fait couper sa langue en deux, en agrémentant le tout de plusieurs scarifications situées sur tout son corps.

Si Eva a entamé cette transformation, ce n’est pas uniquement pour changer d’apparence et elle espère ainsi que son histoire poussera les gens à accepter davantage les personnes subissant des modifications corporelles. C’est aussi une manière pour elle de montrer que les seules limites sont celles que l’on s’impose à soi-même.

Mots-clés insolite