Cette fleur est la première à naître dans l’espace

Scott Kelly se trouve actuellement à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS), à environ 400 kilomètres du plancher des vaches. Cela ne l’empêche pas d’être très actif sur les réseaux sociaux et il a ainsi partagé durant le week-end la photo… d’une fleur unique en son genre. Et encore, ce n’est rien de le dire car il s’agit de la toute première fleur née dans l’espace.

Scott est né dans les années 60 et il s’est toujours passionné pour l’espace. C’est précisément ce qui l’a poussé à entrer à l’école de l’aéronavale américaine à la fin des années 80 et à postuler à la NASA en 1996.

Fleur de l'espace

Cette fleur est unique en son genre. Elle est la première à naître dans l’espace.

Fait intéressant, il n’a pas été le seul à déposer sa candidature car son frère jumeau Mark en a fait tout autant.

Scott et Mark travaillent pour la NASA depuis les années 90

Ils travaillent depuis cette époque pour la NASA comme pilotes de la navette spatiale américaine et ils ont enchainé les missions durant toutes ces dernières années.

Scott a ainsi passé six mois à bord de l’ISS en 2010 et il a remis le couvert en mars dernière pour une durée d’un an cette fois.

Cette mission est capitale car elle va permettre à l’agence de déterminer si les longs séjours dans l’espace ont réellement un impact sur l’organisme. Les données récoltées durant cette année seront effectivement comparées à celles de Mark.

Quoi qu’il en soit, durant ces douze mois, Scott a aussi été amené à travailler sur plusieurs projets en compagnie des autres astronautes présents à bord de la station et il les a notamment aidé à faire éclore cette magnifique fleur.

Vers des tomates spatiales ?

Cette plante est assez particulière d’ailleurs car il s’agit en réalité d’une variété de Zinnia comestible.

Ce n’est pas la première fois que des astronautes parviennent à faire pousser des plantes dans l’espace.

Ils étaient parvenus au même exploit avec des salades mais ils n’avaient jamais réussi à en faire autant avec des fleurs et c’est donc une grande première dans l’histoire de l’humanité.

Ils ne comptent d’ailleurs pas en rester là et ils vont ainsi tenter d’en faire de même avec des plants de tomates. S’ils parviennent à leurs fins, alors les découvertes faites durant ces expériences pourraient permettre aux agences spatiales de programmer des missions plus longues et donc d’explorer de nouvelles zones de l’Univers.

Vers l’infini… et au delà !