Cette formidable application va vous permettre de capturer des selfies avec des amis morts

Elrois, une entreprise coréenne, a profité du MWC 2017 pour faire la démonstration d’une application très particulière. Grâce à l’outil imaginé par la firme, il est effectivement possible de capturer des selfies avec des amis morts ou même de parfaits étrangers, le tout grâce à la magie du scanner en trois dimensions.

Cette société a effectivement mis au point une technologie capable de générer des avatars en trois dimensions à partir de vraies photos.

Selfies morts

Une drôle d’application a été présentée durant le MWC 2017.

Le fonctionnement de l’application est relativement simple. Grâce à ce fameux scanner, elle est capable de scanner n’importe quelle personne et de générer ensuite un avatar en trois dimensions.

Une application pour créer des copies numériques de personnes vivantes

L’avatar en question sera stocké dans la mémoire de l’outil et il pourra ensuite être utilisé pour des selfies. Lorsque l’utilisateur se prendra en photo, il aura en effet la possibilité d’aller piocher dans le catalogue intégré et d’aller du coup chercher l’avatar de son choix pour l’intégrer à la photo.

Elrois a développé une intelligence artificielle en parallèle afin de générer les images les plus réalistes possible.

Intéressant, mais ce n’est pas fini, car ces fameux avatars ne sont pas uniquement là pour décorer. D’après l’éditeur, ils tiennent en effet davantage de la copie numérique et ils sont ainsi censés avoir une existence propre. Grâce à cette fameuse IA, ils peuvent ainsi s’animer et même répondre à la voix de l’utilisateur, comme s’ils étaient réellement en vie.

Flippant ? Assurément. Le pire, dans l’histoire, c’est que l’outil pourra être utilisé pour scanner n’importe quelle personne. Comme une ex, par exemple, ou même une célébrité.

Une technologie qui soulève de nombreuses questions

En d’autres termes, cela veut dire qu’il nous permettra d’entretenir une relation virtuelle avec la copie numérique d’une personne à son insu et sans son consentement. Charmant.

C’est évidemment un problème pour les personnes qui seront copiées, mais aussi pour les utilisateurs eux-mêmes. En nourrissant les fantasmes des harceleurs et des stalkers, l’application les maintiendra aussi dans leurs schémas relationnels instables et dans leurs névroses.

Il en va de même pour les personnes en deuil. Il est effectivement difficile de tourner la page lorsqu’un avatar virtuel de la personne disparu traîne sur un coin de son téléphone.

Bref, cet outil soulève de nombreuses questions, et on peut raisonnablement se demander si cette entreprise a réellement intérêt à continuer à creuser dans cette direction.